La Nouvelle-Zélande secouée par un séisme de 5,9

La secousse s'est produite à 15 h 36 (23 h 36, heure... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La secousse s'est produite à 15 h 36 (23 h 36, heure de Montréal). Son épicentre a été localisé à environ 65 km au nord de Kaikoura, sur l'île du Sud, à une profondeur de 55 km, a précisé l'Institut américain de géophysique (USGS).

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WELLINGTON

Un puissant séisme de magnitude 5,9 a secoué vendredi la Nouvelle-Zélande, selon les sismologues, sans faire apparemment de dégâts importants.

La secousse s'est produite à 15 h 36 (23 h 36, heure de Montréal). Son épicentre a été localisé à environ 65 km au nord de Kaikoura, sur l'île du Sud, à une profondeur de 55 km, a précisé l'Institut américain de géophysique (USGS).

GeoNet, le service de surveillance sismique néozélandais, a mesuré la magnitude à 6,3.

Si le tremblement de terre a été ressenti dans tout le pays, des dégâts sont peu probables à cause de la profondeur de l'épicentre, souligne GeoNet.

Stuart Grant, chef du conseil de district de Kailoura, a expliqué sur TVNZ avoir ressenti deux secousses à la suite l'une de l'autre, la dernière faisant l'effet d'un «gros choc». Le conseil de district a été évacué par précaution, mais n'a pas subi de dégâts, a-t-il dit.

James Hills, gérant d'une quincaillerie locale, a raconté que des marchandises étaient tombées des rayons et que des clients pris de panique s'étaient enfuis de son magasin. «Il y a eu pas mal de panique. Tout tombait par terre», a-t-il dit, parlant de «légers dégâts».

La Nouvelle-Zélande est située sur la «Ceinture de feu» du Pacifique où les plaques continentales entrent fréquemment en collision provoquant une importante activité sismique.

Le pays subit environ 20 000 secousses par an, dont une moyenne de 2,5 séismes d'une magnitude d'au moins 6.

En février 2011, un séisme de magnitude 6,3 dans la région de Canterbury (île du Sud), autour de Christchurch, avait causé la mort de 185 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer