Japon: le prince héritier veut que l'histoire du pays soit relatée avec exactitude

Le prince héritier Naruhito pose avec sa femme, la... (Photo fournie par l'agence impériale du Japon/AFP)

Agrandir

Le prince héritier Naruhito pose avec sa femme, la princesse Masako, et sa fille, la princesse Aiko, le 11 février dernier.

Photo fournie par l'agence impériale du Japon/AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Tokyo

Il est important de transmettre avec exactitude ce qu'a été la guerre aux jeunes qui ne l'ont pas connue, a déclaré le prince héritier japonais Naruhito à l'occasion de ses 55 ans lundi, alors que le Japon a encore du mal avec son histoire, 70 ans après la fin du Second conflit mondial.

«Je suis né après la guerre et n'en ai pas fait l'expérience, mais je crois important que l'on regarde humblement le passé et que, puisque c'est aujourd'hui encore possible, les générations qui ont vécu la guerre transmettent correctement à celles qui ne l'ont pas connue l'histoire et les expériences tragiques traversées par le Japon», a-t-il dit lors d'une rare conférence de presse.

Rappelant que le Japon s'est reconstruit sur la base d'une constitution pacifiste et avait profité d'un environnement de paix, il a souhaité que l'on se rappelle la valeur de cette paix et que l'on oeuvre pour elle.

Ces mots de Naruhito, fils aîné et premier successeur potentiel de l'empereur Haruhito sur le trône du Chrysanthème, sont prononcés alors que le Premier ministre Shinzo Abe s'apprête à rédiger une nouvelle déclaration pour marquer les 70 ans de la fin de la Deuxième guerre mondiale dont le Japon est sorti exsangue.

Or, même si M. Abe a promis de respecter les regrets exprimés par des prédécesseurs pour les exactions de la soldatesque nippone en Asie, il est aussi considéré comme proche d'une partie de la droite extrême qui juge que les Japonais n'ont pas à se prosterner indéfiniment devant les autres nations pour ce passé.

L'empereur, même s'il est chef de l'État, et les autres membres de la famille impériale, dont Naruhito, ne jouent pas de rôle politique, mais leurs anniversaires et les conférences de presse qui les accompagnent sont parfois l'occasion de faire passer des messages, de façon toujours allusive.

Naruhito s'est en outre dit affecté «par les actes de terrorisme touchant des civils qui ont eu lieu un peu partout dans le monde, et dont ont aussi été victimes des citoyens japonais».

Il faisait ainsi référence à la décapitation récente de deux Japonais, Haruna Yukawa et Kenji Goto, par le groupe État islamique qui les avait pris en otage l'an passé.

«Je pense qu'est une nouvelle fois posée la question de la façon dont on peut réaliser la paix et la prospérité dans le monde», a-t-il encore estimé.

Naruhito, né le 23 février 1960, est marié à une ex-diplomate, la princesse Masako (51 ans), avec laquelle il a une fille, Aiko, 13 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer