AirAsia: la queue de l'Airbus a été récupérée

La queue de l'Airbus pourrait contenir la boite... (PHOTO PRASETYO UTOMO, AFP)

Agrandir

La queue de l'Airbus pourrait contenir la boite noire.

PHOTO PRASETYO UTOMO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Achmad Ibrahim
Associated Press
PANGKALAN BUN, Indonésie

Une partie de la queue de l'Airbus d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre a été récupérée samedi, une avancée encourageante après une semaine de recherches ralenties par les conditions météorologiques difficiles.

La pièce de métal rouge portant le mot «Asia» se trouvait à une trentaine de mètres de la surface. Elle a été soulevée grâce à des ballons gonflables.

Il y a deux semaines que le vol 8501 est disparu des radars et s'est abîmé dans les eaux indonésiennes, tuant les 162 personnes à bord.

On ignore pour l'instant si les boîtes noires, l'enregistreur de données de vol et l'enregistreur de conversations de poste de pilotage, qui se trouvent dans la queue, étaient retrouvées ou si elles se sont détachées lors de l'écrasement.

Vendredi, des sons intermittents avaient été entendus sous l'eau, à environ un kilomètre d'où la queue a été trouvée. Il n'était pas possible de confirmer s'ils provenaient des boîtes noires ou non, et rien n'a été trouvé à l'endroit d'où venait le son.

Le directeur des opérations de l'agence nationale de recherches de l'Indonésie, Suryadi Bambang Supriyadi, a affirmé samedi qu'il se concentrait toujours à retrouver le fuselage, où la majorité des corps se trouvent probablement.

«C'est ce que les familles attendent, a-t-il dit. Ils pleurent depuis 14 jours.»

Quatre nouveaux corps ont été retrouvés vendredi, dont deux toujours attachés sur leurs sièges. Cela fait maintenant 48 corps de retrouvés.

Le contact a été perdu avec l'avion lorsqu'il se trouvait environ à mi-chemin entre Surabaya et Singapour. Les pilotes ont contacté le contrôle aérien pour demander la permission de prendre de l'altitude pour éviter des nuages menaçants, mais n'ont pu l'obtenir en raison du trafic aérien. Quatre minutes plus tard, l'avion a disparu des radars.

Par ailleurs, le ministre des Transports Ignasius Jonan a temporairement suspendu 61 vols de cinq compagnies aériennes, vendredi, parce qu'elles n'avaient pas de permis pour emprunter une route cette journée-là. Plus tôt, tous les vols d'AirAsia de Surabaya à Singapour avaient été suspendus après qu'il fut découvert que la compagnie n'était pas autorisée à voler les dimanches. M. Jonan a aussi sanctionné neuf autres responsables pour avoir permis à AirAsia de voler sans permis, ce qui porte le total à 16 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer