Birmanie: Aung San Suu Kyi présente à un sommet politique inédit

Aung San Suu Kyi... (Photo Joseph Nair, Archives AP)

Agrandir

Aung San Suu Kyi

Photo Joseph Nair, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NAYPYIDAW

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi a accepté de participer vendredi à un sommet inédit, à l'invitation du président Thein Sein, à un an de législatives suivies de près par Washington.

La Prix Nobel de la paix et le président réformateur sont entrés ensemble dans la salle de réunion, sans faire de commentaires dans un premier temps à la presse internationale conviée en nombre pour l'occasion à Naypyidaw, la capitale de la Birmanie.

Quelques heures plus tôt, le président américain Barack Obama avait salué l'organisation de ce sommet et appelé à ce que les législatives soient «ouvertes et crédibles».

La Ligue nationale pour la démocratie (LND) de Suu Kyi est favorite à ce scrutin, ce qui lui laisserait la main, une fois majoritaire au Parlement, pour élire Suu Kyi présidente du pays.

Mais tout le débat politique tourne autour du fait que l'opposante de 69 ans ne peut pas devenir présidente en vertu de la Constitution actuelle, qui date de la junte militaire.

Le texte est en effet accusé d'avoir été taillé sur mesure à l'époque pour barrer la voie à Suu Kyi. Il stipule en effet que quiconque a épousé un étranger ou des enfants de nationalité non-birmane ne peut accéder à la fonction suprême, ce qui est le cas de l'opposante.

C'est la première fois qu'une rencontre de cette ampleur, avec tous les acteurs politiques, est organisée depuis la dissolution de la junte militaire en 2011.

Le chef de l'armée, les six principaux partis politiques et les présidents des deux Chambres du Parlement étaient également présents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer