Un présumé complice des meurtriers de Daniel Pearl acquitté

Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain The... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain The Wall Street Journal, avait disparu le 23 janvier 2002 à Karachi, métropole du sud du Pakistan. Une vidéo montrant sa décapitation avait été remise un mois plus tard au consulat des États-Unis.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KARACHI, Pakistan

Un tribunal antiterroriste pakistanais a acquitté, faute de preuves, un homme accusé d'être lié au meurtre du journaliste américain Daniel Pearl en 2002, ont indiqué vendredi des responsables.

Les autorités pakistanaises avaient arrêté Qari Hashim en 2005. À l'époque, les enquêteurs le soupçonnaient d'appartenir au groupe interdit Harkatul Mujahideen et d'avoir organisé un rendez-vous de Daniel Pearl avec un leader religieux.

Mais vendredi, un tribunal antiterroriste de Hyderabad, ville de la province du Sind, dont Karachi - où Daniel Pearl avait été enlevé - est la capitale, a acquitté M. Hashim.

«Les procureurs n'ont pas présenté de témoins valides pour étayer la thèse selon laquelle mon client a joué un rôle dans l'affaire Pearl», a déclaré à l'AFP Sher Mohammad Leghari, l'avocat de M. Hashim. Le procureur Nasir Durrani a confirmé l'acquittement, faute de preuves incriminant le prévenu.

En juin 2002, quatre autres hommes avaient été arrêtés et condamnés par un tribunal antiterroriste pour l'enlèvement et l'assassinat de M.Pearl, dont Ahmed Saeed Sheikh, condamné à la peine capitale.

Daniel Pearl, 38 ans, correspondant du quotidien américain The Wall Street Journal, avait disparu le 23 janvier 2002 à Karachi, métropole du sud du Pakistan. Une vidéo montrant sa décapitation avait été remise un mois plus tard au consulat des États-Unis.

Selon une enquête dirigée par une ancienne collègue de Daniel Pearl, le meurtrier du correspondant du Wall Street Journal n'est autre que Khaled Sheikh Mohammed, cerveau auto-revendiqué des attentats du 11- Septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer