Inde: une adolescente humiliée par un conseil d'anciens retrouvée morte

L'Inde a durci sa législation sur les crimes... (PHOTO ALTAF QADRI, ARCHIVES AP)

Agrandir

L'Inde a durci sa législation sur les crimes sexuels après un viol fatal à une étudiante dans la capitale New Delhi qui avait déclenché la colère d'une partie de la population indienne fin 2012.

PHOTO ALTAF QADRI, ARCHIVES AP

Agence France-Presse
CALCUTTA, Inde

Une adolescente, qui avait protesté contre le harcèlement dont son père était victime de la part d'un conseil de village, a été retrouvée morte mardi soir dans l'est de l'Inde, a indiqué mercredi un responsable de la police.

Trois hommes ont été arrêtés dans cette affaire et une expertise est en cours pour savoir si la jeune fille de 16 ans a été victime d'un viol, a-t-il précisé. Selon son père, elle avait disparu après avoir essayé de le protéger alors qu'il était menacé d'être battu par des anciens du village pour ne pas avoir remboursé un prêt.

Les membres du conseil de ce village de l'État du Bengale occidental (est) l'avaient convoquée lundi soir et exigé qu'elle lèche les crachats sur le sol, rapporte la chaine NDTV qui cite des habitants du village.

La jeune fille les avait priés de ne pas battre son père qui comparaissait devant eux pour ne pas avoir remboursé un prêt pour la location d'un tracteur, selon les médias locaux.

Les conseils d'anciens continuent d'avoir une influence importante dans les villages pauvres de l'Inde rurale et font office de système judiciaire parallèle, réglant des disputes et rendant des jugements.

Les anciens siégeant au conseil de ce village ont dit à des médias locaux qu'ils n'étaient pas impliqués dans la mort de la jeune fille et qu'ils ne s'en étaient pas pris à son père.

«La police a arrêté trois hommes après que le père de la fille a déposé une plainte pour viol et meurtre», a dit le responsable policier local, James Kujur, à l'AFP.

«Son père a nommé 13 personnes dans la plainte. Nous enquêtons», a dit Kujur, qui s'est déplacé sur la scène du crime, dans le district de Jalpaiguri.

«La fille avait été portée disparue après avoir protesté devant le conseil du village qui avait convoqué son père pour lui demander de régler son dû pour la location d'un engin agricole», a-t-il poursuivi.

Le corps de l'adolescente, découvert mardi soir, est en cours d'autopsie pour savoir si elle a été victime de violences sexuelles, selon la police.

L'Inde a durci sa législation sur le viol après un viol fatal à une étudiante dans la capitale New Delhi qui avait déclenché la colère d'une partie de la population indienne fin 2012.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer