La Corée du Nord poursuit la production de matières fissiles

La Corée du Nord a lancé la remise... (Photo REUTERS)

Agrandir

La Corée du Nord a lancé la remise en état du site après son dernier essai nucléaire en 2013, et celui-ci serait redevenu opérationnel en octobre de la même année. Sur la photo, le leader nord-coréen dans une usine de lubrifiants.

Photo REUTERS

Agence France-Presse
SÉOUL

De récentes images satellite du principal complexe nucléaire nord-coréen suggèrent que le pays poursuit la production de plutonium et d'uranium pouvant entrer dans la composition d'une bombe atomique, a indiqué jeudi un centre de recherche américain.

Datant du 30 juin, ces images du site de Yongbyon montrent le retrait d'eau de refroidissement de son réacteur de cinq mégawatt, selon l'Institut pour la science et la sécurité internationale (ISIS).

«Toutefois, sans plus de données comme la production de vapeur, il est difficile de déterminer l'état opérationnel du réacteur et donc d'estimer la quantité de plutonium produite», souligne le rapport du centre de recherche.

Fermé en 2007 dans le cadre d'un accord «aide contre désarmement», le réacteur peut en principe produire six kilos de plutonium par an, une quantité suffisante pour fabriquer une bombe nucléaire.

La Corée du Nord a lancé la remise en état du site après son dernier essai nucléaire en 2013, et celui-ci serait redevenu opérationnel en octobre de la même année.

Les dernières observations satellitaires révèlent également la poursuite de travaux de construction dans l'usine de centrifugeuses du complexe.

Le Nord soutient que l'usine ne produit que de l'uranium faiblement enrichi pour alimenter un futur réacteur à eau légère, mais les experts soupçonnent le régime de vouloir produire de l'uranium à usage militaire.

Selon l'ISIS, l'usine de centrifugeuses a doublé de surface et il est probable que des cascades de centrifugeuses y aient été installées.

Après avoir utilisé une partie de son stock pour deux au moins de ses trois essais nucléaires, Pyongyang possèderait assez de plutonium pour produire six bombes, selon les experts étrangers.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer