Inde: le bilan du glissement de terrain pourrait dépasser 150 morts

Les pluies de mousson ont provoqué un énorme... (PHOTO INDRANIL MUKHERJEE, AFP)

Agrandir

Les pluies de mousson ont provoqué un énorme glissement de terrain mercredi à Malin, village de l'État du Maharashtra, ensevelissant des dizaines de personnes dans leur sommeil.

PHOTO INDRANIL MUKHERJEE, AFP

Aditya PHATAK
Agence France-Presse
MALIN

Les secours progressaient sous une pluie battante jeudi dans un village de l'ouest de l'Inde pour tenter de dégager d'éventuels survivants après un glissement de terrain qui pourrait avoir fait plus de 150 morts, ont indiqué les autorités.

Les pluies de mousson ont provoqué un énorme glissement de terrain mercredi à Malin, village du district de Pune dans l'État du Maharashtra, ensevelissant des dizaines de personnes dans leur sommeil dans un périmètre équivalant à un terrain de football.

Les services de secours ont indiqué qu'ils avaient mobilisé près de 400 secouristes confirmés mais dont la tache s'avère particulièrement difficile en raison des pluies.

La télévision a montré des images spectaculaires d'une véritable avalanche de boue de rochers et d'arbres provoquant des nuages de poussière.

Le premier ministre a fait part de son «accablement» sur son compte Twitter.

L'agence de gestion des catastrophes naturelles (NDRF) faisait état jeudi de 23 morts et huit survivants.

«Les miracles se produisent parfois, nous allons continuer à chercher, mais dans ces conditions, les espoirs sont très, très minces» de retrouver des rescapés, a indiqué à l'AFP Alok Avasthy, un responsable régional de l'agence.

Les opérations de secours sont d'autant plus délicates que le village qui a le plus souffert du glissement de terrain est éloigné d'une vingtaine de kilomètres de la clinique la plus proche, a indiqué un responsable.

Et les pluies continues ne cessent de charrier de la boue sur le village sinistré, entravant les efforts des secouristes.

Des pluies diluviennes se sont abattues pendant des jours sur le Maharashtra, en raison de la mousson, ainsi que dans les États voisins.

Les pluies de mousson ont entraîné de petits glissements de terrain dans les États himalayens de l'Himachal Pradesh et d'Uttarakhand (nord) au cours des derniers jours, tandis que les autorités surveillaient le niveau de l'eau des rivières dans la crainte d'éventuelles inondations.

Pendant la mousson de 2013, quelque 6000 personnes sont mortes ou ont été portées disparues dans des crues soudaines ou des glissements de terrain dans l'État d'Uttarakhand.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer