Pakistan: attentat près du QG de l'armée, au moins 4 morts

L'attentat, perpétré dans une zone de haute sécurité... (Archives AFP)

Agrandir

L'attentat, perpétré dans une zone de haute sécurité en raison de la proximité du QG de l'armée, n'était pas revendiqué immédiatement.

Archives AFP

Agence France-Presse
Islamabad

Au moins quatre personnes ont été tuées et douze blessées lundi matin par l'explosion d'une bombe près du quartier général de l'armée pakistanaise à Rawalpindi, en banlieue de la capitale Islamabad, ont annoncé à l'AFP des responsables militaires.

Cet attentat survient au lendemain d'un autre qui a tué au moins 20 soldats dans le nord-ouest du pays, l'une des attaques les plus meurtrières de ces dernières années contre l'armée, régulièrement visée par les rebelles talibans alliés à Al-Qaïda.

«Il s'agit apparemment d'un attentat suicide», a déclaré à l'AFP un responsable de l'armée sous couvert d'anonymat. «Au moins quatre personnes ont été tuées et douze blessées», a-t-il ajouté.

Un responsable policier a lui aussi indiqué qu'il devait s'agir d'un attentat suicide.

L'attentat, perpétré dans une zone de haute sécurité en raison de la proximité du QG de l'armée, n'était pas revendiqué immédiatement.

Les attentats suicide sont une des armes de prédilection des talibans pakistanais du TTP, qui mènent depuis 2007 une violente rébellion contre le gouvernement pakistanais dont ils dénoncent l'alliance stratégique avec les États-Unis.

L'explosion a secoué et fait exploser les vitres des immeubles alentours, selon Asad Malik, un habitant du quartier du marché RA de Rawalpindi où elle s'est produite.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer