Pétards, feux d'artifice et Céline Dion pour l'année du Serpent

Les Chinois passeront la matinée de dimanche en... (PHOTO JASON LEE, REUTERS)

Agrandir

Les Chinois passeront la matinée de dimanche en famille, ou au temple, pour cette célébration fêtée dans l'est et le sud-est de l'Asie

PHOTO JASON LEE, REUTERS

Partager

Agence France-Presse
Pékin

Plus d'un milliard d'Asiatiques célébraient dimanche l'entrée dans l'année du Serpent, dans une cacophonie de pétards et de feux d'artifice, après un coup d'envoi des festivités donné par la star canadienne Céline Dion samedi soir à la télévision chinoise.

Alors que minuit sonnait à Pékin et dans toute la Chine, les cieux se sont illuminés de millions de feux de Bengale, les rues étaient envahies par la foule au son des pétarades censées éloigner les esprits malfaisants.

Pour ce réveillon de fête, la chanteuse Céline Dion a été l'une des stars de la soirée de gala de la télévision d'État CCTV. Elle y a entonné My Heart Will Go on, son tube consacré dans le film Titanic. Cette superproduction avait été particulièrement appréciée par le public en Chine.

La Canadienne a également interprété Molihua (fleur de jasmin) en duo avec Song Zuying, une grande soprano chinoise. Participait également à cette émission télévisée Liu Yang, devenue en juin la première astronaute chinoise.

Le grandiose gala du Nouvel An de CCTV, diffusé sur les chaînes centrales et la plupart des chaînes régionales de Chine, ainsi que par satellite tout autour de la planète, est regardé par des centaines de millions de téléspectateurs dans le monde.

Le Sud-Coréen Psy et sa fameuse danse Gangnam Style était, lui, l'invité vedette dimanche de la chaîne Dragon TV de Shanghai.

Les Chinois passaient ce dimanche en famille, ou au temple, cette célébration étant fêtée dans l'est et le sud-est de l'Asie, et plus largement partout où se trouvent des diasporas chinoises.

Ailleurs sur le continent, de grandes villes modernes étaient vidées de leurs résidents, ceux-ci ayant pris le chemin des pagodes et des berceaux familiaux à la campagne.

À Singapour, le premier ministre Lee Hsien Loong a appelé les habitants à prolonger pendant l'année du Serpent le sursaut du taux de natalité enregistré durant l'année du Dragon. La cité État est en effet fortement dépendante des travailleurs étrangers.

Le Serpent, qui suit le Dragon dans le zodiaque chinois, est associé à la sagesse, à la fortune et à la longévité, même s'il est réputé moins propice que d'autres créatures.

À Pékin, les ventes de boîtes de pétards et de feux d'artifice étaient en baisse de 37% cette année par rapport aux années précédentes, les habitants ne voulant pas aggraver l'épais brouillard de pollution qui a fait étouffer la capitale pendant de nombreux jours ces dernières semaines.

Selon la presse, les célébrations se déroulaient même dimanche sur les navires chinois patrouillant près d'un archipel revendiqué à la fois par Pékin et Tokyo en mer de Chine orientale, dans un contexte de dégradation des relations entre les deux géants asiatiques.

À Hong Kong, les habitants se préparaient à assister à la traditionnelle grande parade navale nocturne dimanche dans la baie Victoria entourée de ses célèbres gratte-ciel.

Dans l'autre hémisphère du globe, la première ministre australienne, Julia Gillard, a dans un tweet envoyé ses voeux de bonne année aux 900 000 habitants de descendance chinoise qui vivent en Australie.

L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei, qui apparemment n'a pas prévu de fléchir son militantisme pendant l'année du Serpent, a lui envoyé le tweet suivant: «Première phrase de l'année: libérez tous les prisonniers politiques».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer