Le ministre des Finances australien critique les «fous» du parti républicain

« Soyons francs et reconnaissons que la plus grande... (PHOTO: ROMEO GACAD, AFP)

Agrandir

« Soyons francs et reconnaissons que la plus grande menace pour la première économie du monde, ce sont les fanatiques et les fous qui se sont emparés d'une partie du parti républicain », a déclaré le Trésorier australien Wayne Swan.

PHOTO: ROMEO GACAD, AFP

Partager

Agence France-Presse
Sydney

Le ministre des Finances australien Wayne Swan s'en est pris vendredi aux « fanatiques » et aux « fous » de la frange extrémiste du parti républicain américain, estimant qu'ils représentaient une menace pour la première économie mondiale.

 

 

« Soyons francs et reconnaissons que la plus grande menace pour la première économie du monde, ce sont les fanatiques et les fous qui se sont emparés d'une partie du parti républicain », a déclaré le Trésorier, un des principaux ministres du gouvernement travailliste (centre gauche) australien.

Revenant sur la perte de la notation « triple A » de la dette américaine en août 2011, en raison d'un Congrès paralysé par les dissensions entre républicains et démocrate, Wayne Swan a déclaré : « en dépit de la bonne volonté et des efforts considérables du (président Barack) Obama, l'intérêt national a été pris en otage par la montée de la branche extrême du Parti républicain, le Tea Party », un mouvement ultraconservateur.

Le Congrès reste paralysé par les divergences entre le camp démocrate et l'opposition républicaine, qui tient la chambre basse, sur la façon de réduire l'endettement du pays, et les plans d'action véritables sont toujours remis à plus tard.

« Et il y a peu de choses aussi inquiétantes en matière de politique qu'un mouvement politique prêt à laisser le gouvernement des États-Unis faillir à ses obligations (de remboursement de la dette) pour marquer un point », a ajouté le ministre, lors d'un discours devant des hommes d'affaires à Sydney.

« Le monde entier observe et il est impératif que le Congrès américain parvienne à un accord pour soutenir la croissance à court terme », a encore déclaré Wayne Swan.

L'Australie est un des principaux alliés des États-Unis de la région Asie-Pacifique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer