Brésil: l'ambassadeur grec tué avec la complicité de sa femme

L'ambassadeur grec au Brésil Kyriakos Amiridis a été... (PHOTO Marcos Correa, ARCHIVES AP)

Agrandir

L'ambassadeur grec au Brésil Kyriakos Amiridis a été assassiné lundi dans le nord de Rio.

PHOTO Marcos Correa, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

L'ambassadeur de Grèce au Brésil, Kyriakos Amiridis, a été assassiné lundi dans la banlieue de Rio par l'amant de sa femme, un policier militaire, dans le cadre d'un «crime passionnel» planifié par son épouse, a affirmé la police carioca vendredi.

Françoise Amiridis, l'épouse d'origine brésilienne âgée de 40... (PHOTO Fabiano Rocha, AP) - image 1.0

Agrandir

Françoise Amiridis, l'épouse d'origine brésilienne âgée de 40 ans, et son amant de 29 ans, ont été arrêtés pour le meurtre de l'ambassadeur de 59 ans.

PHOTO Fabiano Rocha, AP

Françoise de Souza Oliveira, l'épouse d'origine brésilienne, 40 ans, et Sergio Gomes Moreira, son amant de 29 ans, ont tous deux été arrêtés pour le meurtre de l'ambassadeur, âgé de 59 ans, a précisé le commissaire Evaristo Ponte lors d'une conférence de presse.

Le coup de filet policier a également visé Eduardo Moreira de Melo, 24 ans, un cousin de l'amant.

Cette rocambolesque affaire a éclaté au grand jour quand l'épouse de l'ambassadeur a signalé la disparition de celui-ci, mercredi, alors que le couple passait quelques jours de vacances dans leur résidence de vacances de Nova Iguaçu, dans le quartier de Fluminense, au nord de Rio, avec leur fille de dix ans.

Mais les déclarations de l'épouse sont vites apparues comme étranges, et cette version a encore un peu plus été mise en doute par les enquêteurs quand le corps «totalement carbonisé» de l'ambassadeur a été retrouvé jeudi dans le véhicule avec lequel il avait quitté le domicile.

Selon les policiers cariocas, le diplomate se serait défendu avant d'être abattu d'une balle tirée par une arme recensée comme appartenant à l'armurerie de l'ambassade.

Selon la police brésilienne, l'épouse et l'amant, «une personne de confiance» auprès du couple, auraient planifié ce meurtre, avec l'aide du cousin de l'amant. Mme Amaridis aurait promis de verser 80 000 reales (environ 33 000 dollars) à ce proche pour son assistance.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer