Mexique: un hélicoptère de la police abattu par des criminels

Les autorités mexicaines ont bouclé la zone de... (photo Pedro Pardo, AFP)

Agrandir

Les autorités mexicaines ont bouclé la zone de l'attaque et y ont envoyé 150 militaires et 50 policiers, a constaté l'AFP.

photo Pedro Pardo, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
EL CHAUZ, Mexique

Des criminels ont abattu un hélicoptère de la police mardi au Mexique, faisant quatre morts, la deuxième attaque de ce genre depuis 2015, a confirmé mercredi le gouvernement.

L'incident, dans lequel trois policiers et un pilote ont perdu la vie - un policier a survécu -, avait semé la confusion mardi parmi les autorités, un gouverneur ayant affirmé qu'il avait été abattu par des criminels avant de revenir sur ses déclarations.

L'attaque de l'hélicoptère est survenue dans la zone de Tierra Caliente dans l'État du Michoacán (ouest), où le trafic de drogue est très présent.

« Effectivement, il a été abattu », a confirmé mercredi, sur Radio Formula, le commissaire national chargé de la Sécurité, Renato Sales, ajoutant que les autorités fédérales travaillent avec celles du Michoacán « pour rechercher ceux qui ont perpétré cet attentat ».

Selon les premiers éléments de l'enquête, « un groupe (criminel) opérant dans cette région » est derrière cette attaque. Elle a « apparemment » été commise avec un fusil de type Barrett calibre 50, a dit Renato Sales.

Les autorités ont bouclé la zone de l'attaque et y ont envoyé 150 militaires et 50 policiers, a constaté l'AFP.

Le gouverneur du Michoacán, Silvano Aureoles, avait expliqué mardi que la chute de l'aéronef était survenue pendant une opération des forces de sécurité pour empêcher l'enlèvement d'un agriculteur de la ville de La Huacana.

Sur place « des dirigeants de cellules criminelles ont été repérés, d'où le déploiement d'effectifs au sol et dans les airs pour les capturer », a-t-il dit.

En 2015, le cartel de Jalisco Nouvelle Génération - l'État de Jalisco est voisin du Michoacán - avait utilisé un lance-roquettes pour abattre un hélicoptère de l'armée, provoquant la mort de sept soldats et d'une policière qui se trouvaient à son bord.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer