Uruguay: du cannabis bientôt en pharmacie?

La loi uruguayenne, unique au monde, a autorisé... (PHOTO ANDRES STAPFF, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La loi uruguayenne, unique au monde, a autorisé fin 2013 trois modes d'accès au cannabis (culture à domicile, appartenance à un club cannabique ou achat en pharmacie), l'usager ne pouvant en choisir qu'un.

PHOTO ANDRES STAPFF, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MONTEVIDEO

Les pharmacies en Uruguay pourraient vendre d'ici huit mois du cannabis après la sélection jeudi de deux entreprises privées, chargées de produire et distribuer cette drogue douce, comme prévu dans la loi pionnière adoptée en décembre 2013 par le petit pays sud-américain.

«Pour que le cannabis arrive en pharmacies, il va se passer un délai de huit mois minimum à partir de maintenant», a expliqué en conférence de presse le secrétaire de la présidence du pays, Juan Andrés Roballo.

La vente de cannabis à usage récréatif en pharmacies est le troisième volet, longtemps repoussé, de la loi votée en Uruguay, dont les deux premiers - la culture de cannabis à titre personnel ou au sein d'un club - ont déjà été mis en pratique.

Une «étape fondamentale» a été franchie jeudi avec l'attribution par l'État de «deux licences de production et de distribution de cette substance» à des entreprises locales, sur vingt-deux candidates, selon M. Roballo.

Le gouvernement travaille désormais avec les pharmacies pour «y mettre en place la distribution» du cannabis, a-t-il précisé.

La loi uruguayenne, unique au monde, a autorisé fin 2013 trois modes d'accès au cannabis (culture à domicile, appartenance à un club cannabique ou achat en pharmacie), l'usager ne pouvant en choisir qu'un.

L'achat en pharmacie sera nominatif, avec la limite de 40 grammes mensuels par usager.

L'esprit de la loi est de réguler la «consommation afin de mettre en place une politique qui garantisse la santé de la population», tout en «prévenant la consommation abusive ou problématique», en «sensibilisant la population aux conséquences de la consommation» et en contribuant à la lutte contre le narcotrafic et le crime organisé», a rappelé le secrétaire de la présidence uruguayenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer