Brésil: un assassinat toutes les demi-heures dans les grandes villes

En 2014, la ville brésilienne la plus meurtrière... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

En 2014, la ville brésilienne la plus meurtrière a été Fortaleza, avec 1989 homicides.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sao Paulo

Un assassinat a été commis presque à chaque demi-heure dans les capitales des États du Brésil en 2014, a dénoncé mercredi une organisation non gouvernementale.

«Les résultats reflètent une situation extrêmement préoccupante», a commenté Samira Bueno, directrice exécutive de l'ONG Forum brésilien de sécurité publique.

Selon le 9e Annuaire brésilien de la sécurité publique que cette ONG publie chaque année, 15 932 assassinats ont été commis en 2014 dans les capitales des 26 États du géant d'Amérique du Sud, et sa capitale fédérale Brasilia, soit 1,8 victime par heure et légèrement plus qu'en 2013 (15 804 homicides).

Mme Bueno a estimé que la moyenne nationale en 2014, selon les données du rapport en court de finalisation, devrait avoisiner celle de 2013, avec un taux d'assassinats de 25,2 pour 100 000 habitants dans tout le pays et de 33 pour 100 000 dans les capitales.

En 2014, la ville brésilienne la plus meurtrière a été Fortaleza, avec 1989 homicides, devant Salvador de Bahia, avec 1397 victimes.

La capitale économique du pays Sao Paulo. peuplé de 11 millions d'habitants, arrive en troisième position en valeur absolue avec 1360 assassinats.

Mais elle a affiché le taux le plus bas du pays en 2014, avec 11,4 homicides pour 100 000 habitantes en 2014, soit 4,3% de moins qu'en 2013.

Rio de Janeiro (sud-est) qui organisera les Jeux Olympiques d'été en août 2016 affiche un taux de 20,2 assassinats pour 100 000 habitants, avec 1305 victimes, en baisse de 6,4% par rapport à 2013.

Un taux d'homicides volontaires supérieur à 10/100 000 habitants est jugé endémique par l'ONU.

Chaque année, plus de 50 000 personnes sont victimes d'homicides (volontaires ou non) dans l'ensemble du Brésil, peuplé de 202 millions d'habitants, ce qui en fait l'un des pays les plus violents au monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer