Le narcotrafiquant «El Chapo» réapparaît sur Twitter?

Joaquin «El Chapo» Guzman s'est échappé le 11... (PHOTO AP)

Agrandir

Joaquin «El Chapo» Guzman s'est échappé le 11 juillet d'une prison de haute-sécurité près de Mexico.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mexico

Le fils du narcotrafiquant Joaquin «El Chapo» Guzman est-il assez fou pour avoir tweeté une photo de son père en fuite?

Le 31 août, une photo envoyée via un compte appartenant supposément au fils de Guzman, Alfredo, les montrait ensemble dans un restaurant, avec une géolocalisation Twitter indiquant «Costa Rica».

Un grand émoticône ainsi qu'un faux-nez et moustache recouvraient le haut de la photo sur laquelle étaient visibles trois personnes assises autour d'une table. À gauche de l'image apparaissait un homme corpulent dont la moustache ressemblait à celle du fameux baron du cartel de Sinaloa.

La photo publiée sur le compte ‏@AlfreditoGuzma indique : «Tranquille ici, vous savez avec qui».

Ce tweet a déclenché une série de spéculations sur la fuite de Guzman, qui s'est échappé le 11 juillet d'une prison de haute-sécurité près de Mexico.

Les autorités judiciaires mexicaines ont annoncé mardi qu'elles vérifiaient l'authenticité du tweet.

Mais les autorités du Costa Rica ont émis des doutes sur le fait que le puissant narcotrafiquant puisse se trouver dans leur pays, avançant l'hypothèse qu'il pourrait se trouver plutôt dans la ville de Costa Rica, située dans l'État de Sinaloa, au nord-ouest du Mexique, le fief du leader de cartel.

«C'est là-bas dans le Sinaloa. Nous n'avons aucune indication que ce garçon se trouve dans le pays», a déclaré à la presse le directeur de la police judiciaire du Costa Rica, Gerald Campos.

Deux responsables de l'agence anti-drogue américaine (DEA) avait indiqué à l'AFP en juillet que «El Chapo», après son évasion, avait sans doute trouvé refuge dans les montagnes de Sinaloa où il bénéficie de la protection de la population.

Mais Guzman s'est déjà rendu en Amérique centrale et en 1993, c'est au Guatemala qu'il avait été arrêté pour la première fois.

«El Chapo» s'était ensuite échappé d'une prison de haute-sécurité mexicaine en 2001 avant d'être interpellé treize ans plus tard à Mazatlan, une ville touristique de la côte pacifique, dans l'État de Sinaloa.

Sa rocambolesque évasion en juillet dernier par le biais d'un tunnel creusé sous la douche de sa cellule a constitué un revers majeur pour le gouvernement de Enrique Pena Nieto.

Sept responsables, dont deux fonctionnaires de prison et deux employés des services de renseignement, ont été poursuivis en justice dans le cadre de l'enquête, tandis qu'une récompense de 3,8 millions de dollars a été offerte pour permettre l'arrestation du fugitif.

Pendant ce temps, le détenteur du compte Twitter AlfreditoGuzma semble s'amuser de l'attention qui lui est porté, retweetant les informations relatives à l'énigmatique photo.

Une nouvelle image a été publiée mardi sur ce compte montrant un jeune homme dont l'oeil gauche est couvert par le même type d'émoticône utilisé sur la photo censée représenter «El Chapo».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer