Chili : condamnation confirmée pour un ex-officier de la dictature

Lors du coup d'État du général Pinochet contre... (Photo d'archives The New York Times)

Agrandir

Lors du coup d'État du général Pinochet contre le président Allende, le 11 septembre 1973, de nombreuses personnes ont été arrêtées par la junte, détenues et torturées. Près d'un millier ne sont jamais réapparus.

Photo d'archives The New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SANTIAGO DU CHILI

Un tribunal chilien a confirmé samedi la condamnation à sept ans de prison d'un ex-officier de la dictature pour le meurtre en 1973 de deux journalistes américains, Charles Horman et Frank Teruggi.

La Cour d'appel de Santiago «a confirmé la sentence de sept ans de détention pour l'ex-général de brigade à la retraite Pedro Espinoza comme auteur des deux meurtres», a indiqué un communiqué de la Justice chilienne.

Espinoza avait été condamné en février dernier pour le meurtre des deux journalistes américains quelques jours après le coup d'État du 11 septembre 1973 qui avait instauré la dictature d'Augusto Pinochet.

L'ex-officer est toujours détenu pour d'autres crimes dans la prison de Punta Peuco, un centre spécial à Santiago pour la détention des militaires auteurs de violations des droits de l'homme. Il est notamment accusé de l'assassinat du ministre des Affaires étrangères du président chilien Salvador Allende, Orlando Letelier, commis à Washington en 1976, et dont il a été le cerveau.

Le tribunal a également confirmé la peine de deux ans de prison avec sursis pour Rafael González, ex-fonctionnaire civil des forces armées chiliennes, accusé de complicité du meurtre de Charles Horman.

De plus la Cour d'appel a fixé à 20 000 dollars l'indemnisation que l'État chilien doit verser aux familles des victimes.

Un ultime recours de ces décisions est encore possible devant la Cour suprême chilienne.

L'instruction de l'affaire, entamée en novembre 2011, a permis de conclure que Charles Horman et Frank Teruggi avaient été arrêtés quelques jours après le coup d'État militaire du 11 septembre 1973.

Hormann, un journaliste et scénariste dont l'assassinat a inspiré le film Missing de Costa Gavras, avait été arrêté par des agents chiliens le 17 septembre 1973, et accusé d'«actions subversives» pour avoir dénoncé les activités de CIA contre le gouvernement de Salvador Allende, finalement renversé par le général Pinochet. Cet Américain avait disparu au Stade national de Santiago, transformé alors en centre de détention et de torture, et son cadavre avait été retrouvé en 1974 dans une fosse commune du cimetière général de la capitale.

Teruggi, quant à lui, était un étudiant de 24 ans, qui produisait le bulletin de gauche FIN (Source d'information américaine), publié aux États-Unis. Sa disparition a eu lieu entre les 21 et 22 septembre 1973. Tous deux avaient été dénoncés par des agents du renseignement militaire américain qui recueillaient des informations sur les Américains «liés à l'extrémisme politique», à l'intérieur et à l'extérieur des États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer