Transports publics au Guatemala: 136 morts en six mois

Les métiers du transport sont considérés comme les... (PHOTO AP)

Agrandir

Les métiers du transport sont considérés comme les plus dangereux du Guatemala, qui compte environ 6000 meurtres par an.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Guatemala

Le receveur d'un autobus a été abattu lundi au cours d'un vol à main armée au Guatemala, soit la 136ème personne à perdre la vie depuis le début de l'année dans des agressions contre des véhicules de transport public, ont rapporté les autorités.

Dans ce pays d'Amérique centrale de 15 millions d'habitants parmi les plus violents au monde, les autobus et les taxis constituent des cibles de choix pour des groupes criminels pratiquant l'extorsion.

David Estrada, 24 ans, a été tué par des inconnus ayant attaqué le bus dans lequel il travaillait, dans la commune de Sanarate, à l'est de la ville de Guatemala, selon la police.

Le Défenseur des usagers des transports publics du bureau du procureur chargé de la protection des droits de l'homme, Edgar Guerra, a assuré à la presse que 136 personnes, dont trois assaillants, avaient péri dans ce type d'attaques au cours des six premiers mois de l'année.

Parmi les victimes, on compte également 34 chauffeurs d'autobus, 28 passagers, 18 receveurs, cinq chefs d'entreprises du secteur des transports, cinq taxis, 25 bici-taxis, sept chauffeurs de micro-bus et cinq vigiles, a-t-il détaillé.

Ces meurtres sont généralement provoqués par le refus des victimes de céder au racket imposé par les criminels ou des vols à main armée.

Les métiers du transport sont considérés comme les plus dangereux du Guatemala, qui compte environ 6000 meurtres par an.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer