La traversée record du Pacifique en ballon prend fin au large du Mexique

Photo prise par les aéronautes Troy Bradley et... (Photo Troy Bradley, Two Eagles Balloon Team/AP)

Agrandir

Photo prise par les aéronautes Troy Bradley et Leonid Tiukhtyaev de leur ballon, dimanche au-dessus du Japon.

Photo Troy Bradley, Two Eagles Balloon Team/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Deux aéronautes partis du Japon en ballon il y a tout juste une semaine ont réussi samedi à boucler leur traversée du Pacifique en amerrissant en douceur au large du Mexique, établissant au passage deux nouveaux records, ont annoncé les organisateurs.

Troy Bradley, un Américain, et Leonid Tiukhtyaev, un Russe, se sont posés à bord de leur ballon, «Two Eagles», dans le Pacifique, à environ 6 km de la côte de Basse-Californie, près de La Poza Grande.

«Les autorités mexicaines coopèrent pleinement et les garde-côtes se dirigent vers le ballon. Nous pensons qu'ils vont remorquer la capsule jusqu'à la terre ferme», ont expliqué les organisateurs sur le site de l'expédition, www.pacificballoon.com.

Pour écarter tout doute quant à la validité de l'exploit, ils ont également souligné qu'un «amerrissage est reconnu par les instances internationales pour établir de nouveaux records».

La traversée a battu deux records: celui du temps passé dans les airs, qui était de 137 heures, cinq minutes et 50 secondes, et celui de la plus longue distance parcourue à bord d'un ballon, qui était jusque là de 8465 km.

Au final, les deux hommes sont restés en l'air pendant 160 heures et 37 minutes et ont parcouru 10 696 km.

Contenant 10 000 mètres cubes d'hélium et capable de rester dans les airs pendant dix jours, «Two Eagles» a pris son envol à Saga, dans le sud du Japon samedi et a survolé Tokyo de nuit avant de mettre le cap vers l'océan Pacifique.

L'habitacle non pressurisé dans lequel les deux hommes ont cohabité est en Kevlar et fibre de carbone et pèse environ 100 kg. À en croire les organisateurs, la capsule a la taille d'un «lit deux places», où le confort n'est pas vraiment de mise.

Ils ont volé à une altitude moyenne de 4600 mètres et à une vitesse d'environ 43 noeuds, soit 80 km/h.

Troy Bradley, 50 ans, et Leonid Tiukhtyaev, 58 ans, avaient initialement prévu de se poser près de la frontière canado-américaine. Mais ils ont finalement opté pour la Basse-Californie afin d'éviter un système de hautes pressions au large de la côte ouest américaine.

Le précédent record de la plus grande distance jamais parcourue à bord d'un ballon avait été établi en 1981, par «Double Eagle V», le premier ballon à gaz à traverser l'océan Pacifique.

Quant au record de durée, il avait été établi trois ans plus tôt, lorsque «Double Eagle II» avait été le premier ballon à traverser l'Atlantique. Parti du Maine, il avait terminé sa course dans une ferme à l'extérieur de Paris.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer