Chili: un prêtre influent reconnu coupable d'abus sexuels

John O'Reilly escorté par un agent de la... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

John O'Reilly escorté par un agent de la Cour et par son avocat, mercredi, dans le stationnement d'une Cour à Santiago.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Santiago du Chili

Un influent prêtre irlandais, responsable pour le Chili des Légionnaires du Christ, puissante congrégation catholique éclaboussée par des crimes pédophiles, a été condamné mercredi pour abus sexuels répétés sur une fillette.

Le prêtre, John O'Reilly, 68 ans, a été reconnu coupable d'abus sexuels répétés sur une mineure entre 2010 et 2012 dans une école huppée de Santiago, où le prêtre exerçait comme guide spirituel.

Selon le verdict, lu mercredi par la juge Maria Teresa Barrientos, il existe suffisamment de preuves pour établir que O'Reilly a abusé d'une petite fille aujourd'hui âgée de neuf ans.

«Le tribunal a établi, qu'au-delà de tout doute raisonnable, O'Really a commis des actes de nature sexuelle impliquant des contacts physiques avec une élève de cette école», a déclaré la juge.

Cette affaire touche un des prêtres les plus influents au Chili, proche des milieux d'affaires et de la classe politique, à qui le Congrès a accordé la citoyenneté chilienne en 2008.

Les faits se sont produits au sein de l'établissement scolaire Colegio Cumbres, fréquenté par les enfants de l'élite chilienne.

Le prêtre irlandais, arrivé dans le pays en 1984, a été le représentant de la puissante Congrégation des Légionnaires du Christ, fondée en 1941 au Mexique par le père Marcial Maciel, qui l'a dirigée avec poigne jusqu'à sa mort et qui a été accusé de nombreux abus et maltraitance de mineurs durant des décennies.

Le prêtre 0'Reilly avait été également accusé d'avoir molesté la soeur aînée de la victime mais, dans cette affaire, le tribunal l'avait acquitté, considérant qu'il n'existait aucune preuve.

Le verdict sera annoncé par une Cour pénale de Santiago le 11 novembre prochain. Le procureur a demandé une peine de 10 ans de prison pour le prêtre pédophile.

Pendant les deux mois qu'a duré le procès, le prêtre a refusé de faire toute déclaration. Mercredi il s'est limité à dire à la presse: «Dieu dira».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer