Honduras: un Américain accusé de diriger un réseau de pornographie

La population considère encore les réseaux sociaux comme... (Photo Archives La Presse, David Boily)

Agrandir

La population considère encore les réseaux sociaux comme relevant de la sphère privée, alors les services de police sont réticents à y aller de façon systématique, selon Benoit Dupont, directeur du Centre international de criminologie comparée de l'Université de Montréal.

Photo Archives La Presse, David Boily

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
TEGUCIGALPA, Honduras

Les autorités du Honduras ont annoncé le démantèlement d'un réseau criminel qui impliquerait un Américain déjà emprisonné à Miami et deux citoyens locaux qui auraient forcé des filles à se prostituer et à poser nues à des fins de pornographie.

La procureure Nora Urbina a affirmé jeudi que le suspect américain Christopher Glenn a attiré des filles de plusieurs régions de ce pays d'Amérique centrale en leur promettant de leur trouver des maris ou des emplois de femmes de chambres.

Mais plutôt, selon la procureure, les filles étaient transportées vers une maison au nord de Tegucigalpa où elles étaient agressées sexuellement et utilisées pour faire de la pornographie.

Mme Urbina a fait savoir que le Honduras ne demandera pas l'extradition de Glenn, parce que les autorités américaines peuvent accuser un suspect de pornographie juvénile et de traite de personnes lorsque le crime a été commis ailleurs.

Les autorités du Honduras ont précisé que des agents des États-Unis ont participé à l'enquête.

L'ambassade des États-Unis a refusé de commenter.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer