Niger: 358 morts de méningite depuis janvier

L'épidémie touche huit districts sanitaires sur la quarantaine... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'épidémie touche huit districts sanitaires sur la quarantaine que compte le Niger et trois autres ont été placés en état d'alerte.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

L'épidémie de méningite qui sévit depuis janvier au Niger a fait 358 morts, selon un bilan communiqué mardi par Médecins Sans Frontières (MSF) qui dit avoir «renforcé» ses activités sur place pour faire face au fléau, notamment dans la capitale.

«L'épidémie de méningite qui sévit depuis janvier dans plusieurs régions du Niger a fait 358 morts sur 5273 cas suspects recensés selon les autorités sanitaires», indique MSF dans un communiqué

Un précédent bilan officiel daté du 3 mai faisait état de 252 décès sur un total de 3304 cas recensés dans le pays

La capitale Niamey «est particulièrement affectée» avec «près de 1200 admissions» la semaine dernière» même si ces admissions ont «légèrement diminué» de «160 à 100 par jour», par rapport à la semaine précédente, relève MSF.

L'ONG, en collaboration avec le ministère de la Santé nigérien, va renforcer «son intervention avec près de 430 lits pour assurer la prise en charge médicale gratuite des malades».

L'épidémie touche huit districts sanitaires sur la quarantaine que compte le Niger et trois autres ont été placés en état d'alerte, a indiqué le service nigérien de surveillance et de réponse aux épidémies.

Quelque 300 000 doses de vaccins sont arrivées dans le pays et sont en cours de distribution, quand plus du double ont été commandées, sur 1,8 million nécessaires, de même source.

Le manque de vaccins est notamment dû au fait que le Nigeria voisin est également touché par une épidémie de méningite au nord de son territoire, frontalier avec le Niger, selon le ministère nigérien de la Santé.

Le ministère assure cependant que la létalité de la maladie a toutefois diminué au Niger du fait de la délivrance d'un antibiotique aux personnes déjà contaminées.

Le Niger, État sahélien aride et l'un des pays les plus pauvres au monde, est régulièrement frappé par des épidémies de méningite en raison de sa position au sein de «la ceinture de la méningite», qui s'étend du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Éthiopie à l'est, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Très contagieuse, la maladie se manifeste par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer