Arrestation en Tanzanie d'un des principaux trafiquants d'ivoire kényans

Sept autres suspects sont encore recherchés pour diverses... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Sept autres suspects sont encore recherchés pour diverses infractions contre l'environnement, telles que déchargements de déchets toxiques, trafic d'animaux sauvages, braconnage, exploitation forestière ou pêche illégales.

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MOMBASA

Le chef présumé d'un vaste réseau de trafic d'ivoire au Kenya, figurant parmi les neuf personnes les plus recherchées au monde par Interpol pour «crimes contre l'environnement», a été arrêté en Tanzanie, a annoncé mardi le Parquet kényan.

«Feisal Mohamed Ali a été arrêté par des agents d'Interpol à Dar es Salaam» lundi soir, a annoncé le Bureau kényan de la Direction des poursuites (DPP) dans un communiqué.

Feisal Mohamed Ali, homme d'affaires de Mombasa, a été inculpé en juin dernier, après la découverte dans un entrepôt de la ville, la deuxième du Kenya et qui abrite le principal port d'Afrique de l'Est, de plus de deux tonnes d'ivoire, dont 228 défenses d'éléphant entières.

Deux de ses complices présumés, Abdul Halim Sadiq et Ghalib Sadiq Kara, avaient été arrêtés, mais Feisal Mohamed Ali, soupçonné d'être le chef du réseau, avait réussi à prendre la fuite.

Interpol a lancé en octobre une vaste opération, nommée «Infra-Terra», visant 139 suspects de crimes environnementaux en fuite, recherchés par 36 des 190 pays membres de l'organisation internationale de coopération policière. Infra-Terra est la première opération d'Interpol ciblant des individus spécifiquement recherchés pour des crimes contre l'environnement.

Interpol avait émis en novembre un appel mondial au public pour l'aider à localiser neuf des suspects les plus recherchés, parmi lesquels Feisal Mohamed Ali.

Le Kényan est le deuxième de cette liste arrêté depuis cet appel, après l'interpellation en Zambie début décembre de Ben Simasiku, un Zambien recherché pour possession illégale d'ivoire au Botswana.

Les sept autres suspects recherchés sont un Italien, un Pakistanais, un Mexicain, un Swazi, un Néerlandais, un Indonésien et un Germano-Russe. Ils sont recherchés pour diverses infractions telles que déchargements de déchets toxiques, trafic d'animaux sauvages, braconnage, exploitation forestière ou pêche illégales.

Interpol n'a pu être joint dans l'immédiat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer