Centrafrique: un banquier choisi comme premier ministre

la présidente de transition centrafricaine Catherine Samba Panza... (PHOTO SIEGFRIED MODOLA, RUETERS)

Agrandir

la présidente de transition centrafricaine Catherine Samba Panza a nommé André Nzapayeké au poste de premier ministre.

PHOTO SIEGFRIED MODOLA, RUETERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le gouvernement intérimaire de la République centrafricaine a décidé de confier le poste de premier ministre à un banquier.

Les autorités centrafricaines ont annoncé, samedi, la nomination d'André Nzapayeké, qui a exercé diverses fonctions au sein de la Banque de développement des États de l'Afrique centrale (BDEAC).

La République centrafricaine est en train de former un gouvernement par intérim dans la foulée de la démission de l'ancien chef rebelle Michel Djotodia, qui avait renversé le président François Bozizé et s'était emparé du pouvoir en mars 2013 avec l'aide de milliers de combattants.

Un conseil national de transition a déjà décidé de nommer présidente la mairesse de Bangui, Catherine Samba-Panza, qui est ainsi devenue la première femme à occuper ce poste.

Les observateurs remettent déjà en question le pouvoir réel du conseil alors que des milliers de soldats de maintien de la paix africains et français se sont révélés incapables jusqu'à présent de mettre fin aux hostilités entre les milices chrétiennes et musulmanes ainsi que la population civile.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer