Chine: la levée du secret d'État sur la pollution des sols réclamée

Un jeune garçon, portant un masque, joue sur... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un jeune garçon, portant un masque, joue sur une plage de Qingdao, le 24 janvier.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partager

Agence France-Presse
Pékin

Un avocat chinois a déclaré mercredi à l'AFP avoir demandé la levée du secret d'État qui lui a été opposé par le ministère de l'Environnement sur la pollution des sols, alors que la dégradation du milieu naturel fait l'objet d'une attention croissante de la population.

Une grande enquête sur l'état des sols en Chine a été diligentée par les autorités entre 2006 et 2010 pour un coût d'un milliard de yuans (165 millions de dollars), a rapporté cette semaine le quotidien Global Times.

Le refus du gouvernement de rendre publics les résultats de cette enquête est «un déni manifeste du droit du public de savoir et de superviser» les fonctionnaires, selon Me Dong Zhengwei qui a précisé à l'AFP avoir opposé un recours administratif contre cette rebuffade.

Si cette procédure échoue «nous irons au tribunal», a dit l'avocat.

La pression s'est renforcée ces derniers mois en Chine sur le gouvernement pour agir contre la pollution, alors qu'une grande partie du pays a été enveloppée à plusieurs reprises depuis le début de l'année dans une épaisse nappe de smog.

La concentration en particules fines, particulièrement nocives pour les poumons, a parfois dépassé plus de 40 fois la limite préconisée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Des scandales ont également éclaté sur la pollution des nappes phréatiques et des sols.

Pour la première fois, le gouvernement a reconnu la semaine dernière l'existence de «villages du cancer», plusieurs années après les premières informations dans les journaux rapportant l'existence de plus de 100 zones rurales avec des taux de malades nettement plus élevés que la moyenne.

Me Dong a déclaré qu'il n'était «pas optimiste» sur les chances de succès de son recours.

«Nos actions nous permettent d'exercer une vigilance et de mettre la pression sur le ministère de l'Environnement pour publier les informations, mais je ne pense pas qu'il va le faire dans un prochain avenir», estime l'avocat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer