Une future base pour lancer des satellites nuirait aux oiseaux migrateurs

Le président Stephen Matier (à gauche) a affirmé... (Andrew Vaughan, archives PC)

Agrandir

Le président Stephen Matier (à gauche) a affirmé que M. Kearney n'était jamais entré en contact avec son entreprise pour signifier certaines de ses craintes ou pour en apprendre davantage sur les intentions de l'entreprise.

Andrew Vaughan, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un chercheur affirme que le projet d'une base de lancement pour des satellites à Canso, en Nouvelle-Écosse, constitue une menace potentielle aux oiseaux migrateurs.

John Kearney, professeur adjoint à l'Université Dalhousie, a dit craindre que les lumières sur le site du projet évalué à 200 millions sèment la confusion des oiseaux et retardent leur migration.

Dans une publication sur un blogue ce mois-ci, M. Kearney a dit aussi croire qu'il pourrait y avoir des pertes de lieux intermédiaires et d'habitats de reproduction pour un certain nombre d'espèces d'oiseaux.

Maritime Launch Services veut amorcer la construction l'an prochain d'une base de lancement qui pourrait éventuellement servir pour l'envoi en orbite d'une douzaine de satellites par année.

Le président Stephen Matier a affirmé que M. Kearney n'était jamais entré en contact avec son entreprise pour signifier certaines de ses craintes ou pour en apprendre davantage sur les intentions de l'entreprise.

Selon M. Matier, l'une des raisons pour lesquelles l'endroit a été choisi est que des examens environnementaux réalisés pour un parc voisin d'éoliennes à Canso n'avaient montré aucun problème potentiel pour les oiseaux migrateurs.

Il a affirmé que son entreprise menait ses propres études et espérait l'approbation par le gouvernement provincial d'un plan d'évaluation environnementale au début de l'année prochaine.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer