Le changement climatique polarise les Américains

Sept démocrates progressistes sur dix estiment que les... (Photo Alain Jocard, archives afp)

Agrandir

Sept démocrates progressistes sur dix estiment que les explications des scientifiques sur les causes du changement climatique sont totalement fiables contre 15 % des républicains conservateurs, selon cette enquête du Pew Research Center.

Photo Alain Jocard, archives afp

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les Américains restent très divisés sur le changement climatique, les plus à gauche estimant pour la plupart que la science a bien établi la responsabilité humaine dans le réchauffement, ce que nient un grand nombre de conservateurs, montre un sondage publié mardi.

Sept démocrates progressistes sur dix estiment que les explications des scientifiques sur les causes du changement climatique sont totalement fiables contre 15 % des républicains conservateurs, selon cette enquête du Pew Research Center.

Ces derniers sont aussi plus enclins à dire que les résultats des recherches climatiques sont influencés par le désir des scientifiques de faire avancer leur carrière (57 %) ou leurs convictions politiques (54 %), d'après l'enquête menée auprès de plus de 1500 adultes aux États-Unis entre le 10 mai et le 6 juin, quelque cinq mois avant l'élection présidentielle.

Les plus à gauche sont également de loin les plus nombreux à croire que le changement climatique va avoir des effets environnementaux néfastes. Six sur dix pensent ainsi que le réchauffement va très probablement entraîner davantage de sécheresses, de tempêtes plus dévastatrices, et endommager les écosystèmes ainsi que les littoraux avec la montée du niveau des océans. Chez les républicains conservateurs, seulement deux sur dix partagent cette opinion.

Quant aux solutions proposées pour combattre le réchauffement, 76 % des démocrates progressistes estiment que des restrictions sur les émissions des centrales électriques au charbon aux États-Unis peuvent faire une très grande différence, contre seulement 29 % pour les républicains conservateurs.

Même clivage d'opinion sur l'efficacité d'un accord international pour limiter les émissions de CO2, comme la COP21 à Paris en décembre 2015 : 71 % des démocrates jugent que cela peut faire une différence contre 27 % des républicains conservateurs.

En revanche, une majorité dans les deux camps soutient le développement de l'énergie solaire et éolienne.

« Les différences d'opinions politiques ne sont pas les seules raisons expliquant ces divergences sur le changement climatique, le degré d'inquiétude ressenti par chacun étant aussi un facteur important », souligne Cary Funk, directeur adjoint du Pew Research Center, un institut de recherche indépendant de Washington, et principal auteur de cette enquête.

Ainsi, « les 36 % d'Américains qui sont plus personnellement préoccupés par la question du changement climatique, qu'ils soient républicains ou démocrates, seront beaucoup plus enclins à accepter les conclusions des scientifiques selon lesquelles les activités humaines jouent un rôle dans le réchauffement de la planète », précise-t-elle.

js/elc

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer