Trump choisira de son candidat à la Cour suprême la semaine prochaine

La Cour suprême est appelée aux États-Unis à... (Photo Archives AFP)

Agrandir

La Cour suprême est appelée aux États-Unis à trancher sur des dossiers idéologiquement très sensibles. Ses juges sont nommés à vie par le président. Ils doivent être confirmés par un vote du Sénat.

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Donald Trump entend annoncer le nom de son candidat pour occuper le neuvième siège de juge à la Cour suprême jeudi de la semaine prochaine, a-t-il indiqué mercredi sur Twitter, une décision cruciale qui pourrait marquer le visage de l'Amérique pendant plusieurs décennies.

«Je choisirai mon candidat pour la Cour suprême jeudi de la semaine prochaine. Merci!», a-t-il indiqué sur le réseau social, où il compte près de 22 millions d'abonnés.

La Cour suprême est appelée aux États-Unis à trancher sur des dossiers idéologiquement très sensibles. Ses juges sont nommés à vie par le président. Ils doivent être confirmés par un vote du Sénat.

La plus haute instance judiciaire des États-Unis fonctionne depuis près d'un an avec quatre juges conservateurs et quatre magistrats progressistes. Une égalité théorique qui menace de blocage toutes les grandes décisions depuis le décès en février 2016 du neuvième juge, le conservateur Antonin Scalia.

Le prédécesseur démocrate de Donald Trump, Barack Obama, avait proposé le magistrat Merrick Garland dès mars dernier pour le remplacer mais le Sénat, dominé par les républicains, a refusé de l'auditionner.

«Nous avons des candidats exceptionnels et nous choisirons un juge de la Cour suprême vraiment extraordinaire», a assuré Donald Trump mardi aux journalistes réunis dans le Bureau ovale.

Peu après sa victoire le 8 novembre, Donald Trump avait déclaré qu'il comptait nommer un juge -ou des juges, en cas de décès ou départ à la retraite d'un autre magistrat- anti-avortement et favorable au port d'armes.

Le nouveau président républicain a récemment indiqué qu'il disposait d'une liste de 20 candidats possibles. Pendant la campagne, en mai, il avait publié une première liste de 11 candidats potentiels, tous blancs et conservateurs. Trois seulement étaient des femmes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer