D'autres clips de Justin Bieber rendus publics?

Justin Bieber... (Photo: archives AP)

Agrandir

Justin Bieber

Photo: archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Miami

Les clips vidéo de Justin Bieber tournées dans un poste de police de la Floride en janvier qui n'avaient pas encore été rendus publics pourront maintenant l'être, mais certaines parties en seront censurées pour protéger l'intimité du chanteur.

C'est ce que le juge William Altfield du comté de Miami-Dade a décidé, mardi, indiquant que deux des cinq clips n'ayant pas encore été diffusés montrent les parties génitales du chanteur pendant un test d'urine effectué au poste de police de Miami Beach. Le juge s'est montré d'accord avec les avocats du chanteur de 20 ans, qui affirmaient que le droit à la vie privée de leur client était plus important que le droit du public à l'information dans ce cas précis.

Les avocats de l'Associated Press et d'autres médias avaient déjà suggéré de censurer les portions des vidéos montrant les parties intimes du chanteur, mais souhaitaient que les autres images soient rendues publiques tel que le permettent les lois de la Floride sur les documents publics. La majeure partie des images a été diffusée la semaine dernière. Certaines montrent Justin Bieber marcher en chancelant pendant un test de sobriété.

Justin Bieber a plaidé non coupable à des accusations d'avoir conduit avec les facultés affaiblies, d'avoir résisté à son arrestation et d'avoir conduit avec un permis expiré. Il a été arrêté en compagnie du chanteur r&b Khalil Amir Sharieff le 23 janvier dernier, alors qu'ils participaient à ce que la police a décrit comme une course de rue illégale. Aucune accusation n'a cependant été déposée contre lui en lien avec la présumée course de rue.

Un avocat du chanteur, Roy Black, s'est dit satisfait de la décision du juge, tout comme les avocats représentant les médias. L'avocate de l'Associated Press, Deanna Shullman, a déclaré que l'agence n'aurait jamais montré les parties intimes de Bieber. Scott Ponce, qui représentait le Miami Herald et les stations du réseau CBS, a expliqué que le jugement visait davantage à protéger le chanteur contre la diffusion des images sur Internet par «quelqu'un du secteur privé».

La date du procès du chanteur n'a pas encore été fixée. Le juge Altfield a prévu une nouvelle audience en lien avec l'incident la semaine prochaine.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer