Bill Cosby reconnaît avoir caressé Andrea Constand

Bill Cosby à son arrivée au tribunal de... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Bill Cosby à son arrivée au tribunal de Norristown, en Pennsylvanie.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maryclaire Dale, Michael R. Sisak
Associated Press
NORRISTOWN

Bill Cosby a reconnu devant la police, il y a plus de 10 ans, avoir caressé Andrea Constand après lui avoir donné des médicaments pour calmer, selon ses dires, les symptômes de rhume et d'allergies de la Torontoise aujourd'hui âgée de 44 ans.

C'est ce qui ressort de la transcription d'une déclaration faite à la police en 2005 par la vedette de la télévision américaine, laquelle a été présentée en cour jeudi au quatrième jour du procès de Bill Cosby.

Le célèbre humoriste a toutefois aussi indiqué à la police que Mme Constand n'avait pas semblé subir des effets secondaires après avoir avalé un comprimé et demi de Benadryl. Il a en outre précisé que la présumée victime n'avait pas montré de signe d'objection à son comportement.

L'interprète du père de famille dans la série The Cosby Show a également dit que Mme Constand et lui avaient connu des moments romantiques avant cette soirée de 2004 qui se trouve au coeur de la poursuite.

Bill Cosby, âgé de 79 ans, est accusé d'avoir drogué et agressé Mme Constand à son manoir en banlieue de Philadelphie. La vedette de la télévision est passible d'une peine d'emprisonnement d'au moins 10 ans.

L'accusé plaide que les rapports intimes qui ont eu lieu en 2004 étaient consensuels.

L'interrogatoire policier dont la transcription a été portée à l'attention de la cour a été mené aux bureaux des avocats de Bill Cosby environ un an après les faits reprochés.

Le comédien affirme dans cet entretien ne pas avoir eu de rapport sexuel complet avec la victime présumée. «Jamais endormie ou réveillée», précise-t-il.

«Je n'ai jamais tenté d'avoir une relation sexuelle, (dans le sens) de corps nus, avec Andrea. Nous étions complètement vêtus. Nous nous caressions. J'aimais ça. Et puis j'ai arrêté et je suis allé au lit», a-t-il dit, selon la transcription lue à l'attention du jury.

Médicaments et alcool

En 2005, les procureurs avaient décidé de ne pas porter d'accusations contre Bill Cosby, mettant ainsi fin à l'enquête policière au bout de quatre semaines.

Toutefois, une décennie plus tard, d'autres procureurs ont déposé des accusations contre la vedette américaine après qu'un témoignage sous serment de Bill Cosby eut été dévoilé par un juge. Dans cette déposition, l'accusé mentionne qu'il donne des médicaments et de l'alcool aux femmes avec lesquelles il désire avoir des rapports sexuels.

Mme Constand dirigeait l'équipe féminine de basketball à l'Université Temple, où Bill Cosby était un membre influent du conseil d'administration.

Dans son témoignage, la victime alléguée a relaté que Bill Cosby avait pénétré ses parties génitales avec ses doigts, placé sa main sur son pénis et reproduit ces mouvements quelques fois.

Elle avait également affirmé s'être sentie paralysée et vulnérable sous l'effet des médicaments qu'elle avait ingérés, ajoutant qu'elle n'avait ainsi pas été en mesure de repousser son présumé agresseur.

Quelque 60 femmes ont allégué publiquement avoir été agressées par M. Cosby, mais dans presque tous les cas, le délai de prescription était dépassé. Seule Andrea Constand a formellement accusé le comédien.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer