Bill Cosby: nouveau cas présumé d'agression sexuelle

Bill Cosby... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Bill Cosby

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maryclaire Dale
Associated Press
Philadelphie

Les policiers ont rouvert une enquête sur une plainte d'agression sexuelle datant de 2005 contre l'acteur américain Bill Cosby. Les autorités ont interrogé une nouvelle fois la plaignante, mais le résultat de l'élection du prochain procureur du comté devrait être déterminante pour que les autorités décident si des accusations seront déposées, ou non, contre l'ancienne vedette de la télévision.

L'ex-employée de l'Université Temple, à Philadelphie, Andrea Constand, qui avait accepté une entente à l'amiable à la suite de sa poursuite contre Bill Cosby, a rencontré les enquêteurs il y a deux mois, selon son avocate.

Dolores Troiani a confirmé lundi que sa cliente avait parlé aux policiers - le même jour où elle a intenté une poursuite en diffamation contre le procureur qui avait refusé d'arrêter Bill Cosby lorsqu'elle avait fait sa plainte il y a maintenant dix ans.

Andrea Constand accuse l'ancien procureur du comté de Montgomery, Bruce L. Castor fils, de l'avoir diffamée cette année, au moment où il tente de se faire réélire au poste qu'il avait occupé par le passé.

Me Castor a déclaré qu'Andrea Constand avait confié aux policiers une version différente de l'histoire décrite dans sa plainte. L'ancien procureur a affirmé que si la plaignante avait fourni les mêmes détails dans la poursuite et dans sa déclaration à la police, il aurait pu accuser formellement Bill Cosby.

Me Troiani a rétorqué qu'il était «scandaleux» qu'Andrea Constand soit «traitée de cette manière deux fois par le même homme».

L'élection de la semaine prochaine sera importante pour la suite puisque Me Castor se mesure à un homme qui est impliqué dans la nouvelle enquête, Kevin Steele, le procureur adjoint au bureau du procureur du district.

Me Castor, un républicain, et Me Steele, un démocrate, ont d'ailleurs parlé à leur avantage du cas de Bill Cosby dans leurs publicités électorales. L'avocate d'Andrea Constand a d'ailleurs déploré que l'affaire soit utilisée comme outil politique.

Andrea Constand a accusé Bill Cosby de l'avoir droguée et de l'avoir agressée sexuellement à sa résidence dans le comté de Montgomery, en janvier 2004. L'acteur et humoriste a toujours nié avoir commis ces abus contre Andrea Constand et contre plusieurs autres femmes qui l'ont accusé de crimes similaires.

Les autorités ont jusqu'au mois de janvier 2016 pour déposer des accusations en vertu de la limite de 12 ans dictée par les lois de la Pennsylvanie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer