• Accueil > 
  • Arts > 
  • Nouvelles 
  • > Un village de la Nouvelle-Angleterre entraîné dans l'affaire Cosby 

Un village de la Nouvelle-Angleterre entraîné dans l'affaire Cosby

Shelburne Falls... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Shelburne Falls

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Philip Marcelo
Associated Press
Shelburne Falls, Massachusetts

Nichée dans les profondeurs de la campagne verdoyante de l'ouest du Massachusetts, la résidence secondaire de Bill Cosby sert de refuge au comédien et à sa famille depuis plusieurs décennies.

La plupart des habitants de Shelburne Falls ne demandent pas mieux que de laisser le clan Cosby tranquille, lui qui passe les fêtes de fin d'année et une bonne partie de son été dans ce petit village de la Nouvelle-Angleterre réputé pour son artisanat et ses paysages magnifiques, situé à environ 160 kilomètres de Boston.

Mais avec le déluge d'allégations d'inconduite sexuelle qui a submergé M. Cobsy, il devient de plus en plus difficile pour les villageois d'ignorer le plus célèbre de leurs concitoyens, même s'ils essaient.

Sur la rue principale de Shelburne Falls, à 15 minutes du domaine de Bill Cosby, les commerçants admettent en avoir soupé des questions au sujet de l'acteur de 76 ans, qui n'a de toute façon jamais fréquenté leurs commerces.

«C'est triste lorsque la célébrité no 1 de votre ville se retrouve dans une situation pareille», affirme Michael Eller, copropriétaire de la boutique Sawyer News. «Mais on ne peut rien y faire. Il vit là-bas et s'occupe de ses affaires. Il n'interagit pas vraiment avec la ville.»

Plus d'une trentaine de femmes ont accusé M. Cosby de les avoir agressées sexuellement, parfois après les avoir droguées. Deux procès sont en attente: une poursuite pour diffamation au Massachusetts et une autre au civil pour agression sexuelle en Californie.

Bill Cosby, qui n'a jamais été accusé, a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec de nombreuses femmes et s'être procuré du Quaalude, un sédatif, afin de l'utiliser dans un contexte sexuel. Il soutient toutefois que toutes les relations étaient consensuelles.

Si les résidents de Shelburne Falls hésitent à se prononcer, ils ne s'en retrouvent pas moins entraînés malgré eux dans le débat.

«Je pense que beaucoup de gens éprouvaient de la sympathie pour lui au début, mais que le vent commence à tourner», indique Sidney Anderson, propriétaire de The Baker Pharmacy, qui appartient à sa famille depuis trois générations. «Il y a manifestement anguille sous roche.»

Karen Palmer, la gérante du resto The Village Restaurant, préfère attendre avant de formuler une opinion. «Innocent jusqu'à preuve du contraire, non?», laisse-t-elle tomber.

D'autres villageois disent être désolés pour la famille Cosby et soulignent qu'elle a fait beaucoup de choses pour la communauté depuis son arrivée dans la région dans les années 1970, dont acheter des terres pour assurer leur conservation et s'opposer à un projet de gazoduc.

Un porte-parole de longue date du clan Cosby a refusé de commenter.

La propriété, qui comprend une demeure patrimoniale de 15 pièces, un pavillon moderne mais de style rustique pour les invités et un terrain d'environ huit hectares, est évaluée à 2,7 millions $US.

Les portails qui protègent les entrées arborent tous un panneau où l'on peut lire: «Si vous n'êtes pas invité, NE FRANCHISSEZ PAS ce portail.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer