À surveiller à SXSW

Happyness est un trio de South London.... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Happyness est un trio de South London.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est jeudi que seront dévoilées la programmation et la délégation musicale de Planète Québec en vitrine cette année au festival South by Southwest (SXSW), à Austin, du 17 au 22 mars.

On connaît déjà quelques formations québécoises qui iront se faire valoir au Texas dans l'espoir de décrocher une tournée ou un contrat de disque à l'étranger. Citons les noms de Heat, The Franklin Electric, Marie Davidson, Look Vibrant et le duo Milk&Bone.

Selon un courriel de la directrice des communications de la SODEC, M pour Montréal partagera maintenant avec Pop Montréal le mandat d'orchestrer le volet musical de Planète Québec.

Parmi les événements majeurs qui attireront l'attention pendant SXSW, le grand spectacle extérieur de Spoon, la présence de TV On The Radio dans l'événement-vitrine de la radio NPR et des spectacles de Run The Jewels, Courtney Barnett, AWOLNATION et Future Islands.

Du côté des conférences, l'une d'entre elles réunira les frères Will et Win Butler d'Arcade Fire avec l'économiste et columnist du New York Times Paul Krugman. Ils discuteront des associations de plus en plus nombreuses entre les artistes et les commanditaires depuis la chute des ventes d'albums. 

C'est Lady Gaga qui a l'honneur d'être la conférencière principale cette année. Elle succède à Dave Grohl, Bruce Springsteen, Quincy Jones, Lou Reed, Johnny Cash, Lucinda Williams, Robert Plant, Pete Townshend, Daniel Lanois et Neil Young. Avec sa prestation acclamée au dernier gala des Oscars, la carrière de Stefani Joanne Angelina Germanotta trouve un second souffle.

Nous profitons de l'occasion pour attirer votre attention sur quelques nouveaux groupes à surveiller qui seront au Texas.

Parmi les artistes montréalais, c'est probablement le duo féminin formé de Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin qui allumera le plus d'étincelles à South by Southwest (SXSW).

Des médias ont déjà craqué pour la pop électro introspective des deux filles aux longs cheveux noirs. Une pop minimaliste «à la fois poignante et onirique», s'est emballé Libération, alors que le magazine branché Nylon a mis en écoute l'extrait Coconut Water l'été dernier.

Autant le look des auteures-compositrices-interprètes que les synthétiseurs créent un magnétisme racé, magnifié par leurs voix envoûtantes. L'album Little Mourning sort le 17 mars; on y reviendra.

Marching Church

Plusieurs formations représenteront Copenhague à Austin. Marching Church en fait partie. Il s'agit du projet du chanteur du groupe Iceage, Elias Bender Rønnenfelt.

Un premier album intitulé This World Is Not Enough est attendu pour le 30 mars. Étrange, atmosphérique, minimaliste et charnel, le premier extrait, Hungry for Love, se condense en une voix qui susurre des mots en espagnol. Dans un communiqué, Rønnenfelt a expliqué que la musique de Marching Church était faite pour accompagner une photo imaginaire où le chanteur serait vêtu d'une robe de chambre dorée, assis à boire du champagne dans un fauteuil cossu. Intrigant, c'est le moins qu'on puisse dire.

Happyness

Il s'agit d'un trio de South London, et sa chanson intitulée Montreal Rock Band Somewhere a attiré notre attention.

Les paroles vont comme suit: «I'm wearing Win Butler's hair/There's a scalpless singer in a Montreal rock band somewhere» (traduction: «J'ai les cheveux de Win Butler/Il y a un chanteur sans cuir chevelu dans un groupe montréalais quelque part»).

Happyness, jeune groupe formé de Benji Compston, Jonny Allan et Ash Cooper, a grandi à la belle époque post-grunge (Sonic Youth, Pavement, Grandaddy). On aime sa musique lo-fi et son humour. Beaucoup.

Mai Dhai Band

Il est rafraîchissant de voir un groupe pakistanais comme le Mai Dhai Band sélectionné à South by Southwest. Il s'agit (littéralement) du groupe de la chanteuse Mai Dhai. Sa voix du désert se mélange aux cordes folk, manouches et jazz de ses jeunes musiciens des villes, accompagnés de joueurs traditionnels de dhol et d'harmonium.

Bien que YouTube soit bloqué au Pakistan, le clip de la chanson Sarak Sarak circule de façon virale. Il faut savoir que Mai Dhai chante en marwari et joue du dhol. Elle fait partie de la caste musulmane des Manganiyars, composée de musiciens du désert de Thar qui se produisaient à l'époque devant les rois.

Soulignons que six groupes du Pakistan seront réunis dans un spectacle-vitrine à Austin. Une première pour ce pays au climat politique trouble.

Scott Weiland and the Wildabouts

Des cliniques de désintoxication qu'il fréquente régulièrement à son album de Noël, Scott Weiland est difficile à suivre, mais nous sommes incapables de le perdre de vue.

Cette fois-ci, le chanteur renaît sur scène avec le groupe The Wildabouts. L'ex-Stone Temple Pilots et ex-Velvet Revolver, qui souffre de troubles bipolaires, se produira à South by Southwest, mais également à Toronto, en mai, à la Canadian Music Week. L'extrait qui circule, Modzilla, propose du bon vieux rock sale qui se respecte. Et si Weiland n'avait pas dit son dernier mot?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer