La dépouille de Papa Wemba arrive à Kinshasa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kinshasa

La dépouille de Papa Wemba, le roi de la rumba congolaise, est arrivée jeudi à Kinshasa où des officiels et une foule immense en larmes étaient venus l'accueillir.

L'Airbus A320 de la compagnie aérienne Congo Airways a atterri à 9h35 à l'aéroport de Ndjili, amenant le corps du musicien décédé brusquement dimanche lors d'un concert à Abidjan.

Le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo et le président de l'Assemblée nationale Aubin Minaku étaient présents à la descente d'avion du cercueil blanc recouvert du drapeau de la RDC et suivi par un prêtre catholique.

Officiels, membres de famille, fans, chefs coutumiers et autres admirateurs de l'icône de la rumba congolaise étaient au rendez-vous du musicien originaire de la province de Sankuru, dans le centre de la RDC.

Des adeptes de la SAPE (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), mouvement dont Papa Wemba a été l'un des initiateurs dans les années 1970 et élevé au rang de «religion» par ses partisans, vêtus majoritairement en noir, étaient visibles.

Plus de trois heures avant l'arrivée du corps de l'artiste, un groupe folklorique avait livré un spectacle de danse au son de tam-tam et autres instruments traditionnels.

Pour Maurice Kouakou, ministre ivoirien de la culture venu accompagner la dépouille, «la nouvelle du décès de Papa Wemba a été un séisme».

«Sur instruction du président de la République, nous avons mis en place un comité de crise pour faire en sorte que cette nouvelle ne détériore pas les relations entre la Côte d'Ivoire et le Congo en raison de la qualité de la personne qui est décédée», a déclaré M. Kouakou à la presse à Kinshasa.

Le cercueil a ensuite été embarqué dans un corbillard orné du drapeau de la RDC au son des sirènes de la police et encadré par des policiers anti-émeute. Le gouvernement avait mis mercredi en garde la population contre toute «récupération politique» de l'évènement.

Le cortège mortuaire a pris la direction de l'hôpital du Cinquantenaire où le corps sera conservé avant un hommage populaire prévu lundi. L'inhumation est prévue mardi près de Kinshasa.

Papa Wemba est mort sur scène dimanche au petit matin, après s'être effondré en plein concert à Abidjan, où il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua).

Père de six enfants, dandy s'habillant chez les grands couturiers, il était depuis plus de 40 ans un des chanteurs africains les plus populaires. Voix haut perchée et personnalité flamboyante, il fut une des grandes figures de la rumba congolaise et le prince de la SAPE.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer