Audiogram et Ubisoft s'unissent

François Archambault, d'Audiogram, et Didier Lord, d'Ubiloud et...

Agrandir

François Archambault, d'Audiogram, et Didier Lord, d'Ubiloud et d'Ubisoft, ont dévoilé une entente de partenariat entre les deux entreprises de divertissement. Le rappeur québécois Imposs, au centre, sera le premier artiste à profiter de cet accord.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En plus de donner de la visibilité à des artistes dans ses jeux vidéo, Ubisoft veut les aider à se faire connaître à l'international grâce à l'étiquette Ubiloud. Pour atteindre cet objectif, il vient de signer une entente avec Audiogram.

«Pour nous, c'est la réalisation de quelque chose de grand», indique Didier Lord, directeur du groupe musique d'Ubisoft et du label Ubiloud.

Le rappeur québécois Imposs est le premier artiste à en profiter. Sa chanson rap-pop Stadium Flow figurera dans le jeu vidéo Just Dance2016, qui sortira le 20 octobre, et elle sera distribuée dans 111 pays grâce à Audiogram.

«C'est le moment pour nous de faire signer des artistes émergents avec un grand potentiel à l'international en vue de les associer à des marques de jeux, indique Didier Lord. Pour leur donner une plus grande visibilité, il fallait s'associer à un acteur de la musique pour réaliser à 100% la promotion de l'artiste en dehors du jeu. Le partenariat avec Audiogram va nous permettre de maximiser les chances d'un succès international.»

Philippe Archambault, directeur des communications chez Audiogram, souligne que la filière de l'étiquette Éditorial Avenue gérait déjà les droits du catalogue d'Ubiloud depuis deux ans. «La sensibilité d'Ubisoft envers les artistes rejoint nos valeurs. Aujourd'hui, il faut découvrir des façons de faire rayonner la musique», plaide-t-il.

Quand un jeu se vend à 55 millions d'exemplaires, il est un grand vecteur de découvertes musicales, fait valoir Phillippe Archambault. «C'est un teaser d'Ubisoft pour le jeu Assassin's Creed qui m'a fait découvrir Woodkid», cite-t-il en exemple.

Marketing croisé

Bien entendu, le partenariat entre Audiogram et Ubisoft est du «donnant-donnant». «Ce sera aussi une opportunité pour les artistes d'Audiogram», souligne Philippe Archambault, qui parle de «marketing croisé».

Audiogram et Ubiloud continueront de découvrir et de recruter des artistes chacun de son côté. Ce sera du «cas par cas» pour chaque artiste. «Le partenariat peut prendre plusieurs formes. Des coproductions, des licences, des ententes exclusives de distribution», précise le directeur des communications d'Audiogram.

«Dans le cas d'Imposs, c'est une commande d'Ubisoft à l'artiste pour Just Dance, mais un artiste d'Audiogram pourrait avoir un fit dans un jeu ou une promo d'Ubisoft», poursuit Philippe Archambault.

Tous les artistes pourraient en bénéficier, les chanteurs pop comme les groupes champ gauche. «Nos jeux véhiculent des atmosphères musicales différentes selon les jeux. Il faut associer les artistes et l'univers de jeu», indique Didier Lord.

Au risque de se répéter, la chute des ventes d'albums force l'industrie à s'adapter et à diversifier ses plateformes. «Avec l'exposition du jeu vidéo, c'est un nouveau modèle, fait valoir Didier Lord. J'aimerais que les gens considèrent le jeu vidéo comme un média extraordinaire.»

Le public des gamers veut découvrir de nouveaux artistes, ajoute le directeur du groupe musique d'Ubisoft. Ubiloud produisait déjà des albums et des vinyles pour les trames sonores de ses jeux. La plus populaire à ce jour est celle d'Assassin's Creed. «On veut maintenant des chansons en plus des [partitions]», signale Didier Lord.

Selon les marchés

Par l'entremise de son distributeur numérique Believe, Audiogram a un réseau de distribution dans 111 pays. Selon la demande, la maison de disques devra décider s'il vaut la peine d'investir dans la promotion de tel ou tel marché avec un attaché de presse ou des spectacles-vitrine, par exemple. «On va monitorer selon le territoire. Si on sent un intérêt en Belgique, on va appeler nos partenaires là-bas», indique Philippe Archambault.

Audiogram va donner «son expertise de label» à Ubiloud. Et Ubiloud profitera d'une annonce majeure qu'Audiogram fera sous peu concernant le marché international, conclut Philippe Archambault.

Rappelons qu'Audiogramme représente notamment comme artistes Pierre Lapointe, Matt Hollubowski, Alex Nevsky, Philémon Cimon, Daniel Bélanger, Peter Peter, Isabelle Boulay, et Bran Van 3000.

Courtney Barnett collabore avec Jack White.

Au fort du cycle de son nouvel album, Courtney Barnett ouvre une parenthèse pour lancer un bon vieux simple avec une face A et une face B, réalisé cet été à Nashville par Jack White dans son studio de Third Man Records. La face A est la suite de la chanson de Barnett Boxing Day Blues, alors que la face B est une reprise de la chanson Shivers du groupe The Birthday Party (déjà reprise par Nick Cave et Divine Fits). Sortie le 16 octobre dans le cadre du projet Third Man Blue Series.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer