• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Un journaliste ghanéen remporte le 1er Prix africain de vérification des faits 

Un journaliste ghanéen remporte le 1er Prix africain de vérification des faits

Edem Srem a remporté le premier prix pour... (Photo Tony KARUMBA, AFP)

Agrandir

Edem Srem a remporté le premier prix pour De l'or contre de l'eau au Ghana, une vidéo dénonçant les fausses déclarations du gouvernement qui indiquait avoir supprimé la pratique dangereuse de l'exploitation de l'or à partir des alluvions dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Photo Tony KARUMBA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NAIROBI

Le vidéaste ghanéen Edem Srem et son équipe de MultiTvWorld ont remporté vendredi le tout premier Prix africain de vérification des faits, récompensant des journalistes qui démontent les discours trompeurs de responsables publics.

Les lauréats de ce prix créé et parrainé par la Fondation AFP figuraient parmi plus de 40 candidatures envoyées par des journalistes venant de 10 pays africains: Éthiopie, Ghana, Kenya, Madagascar, Nigeria, Afrique du Sud, Tunisie, Ouganda, Zambie et Zimbabwe.

Edem Srem a remporté le premier prix pour De l'or contre de l'eau au Ghana, une vidéo dénonçant les fausses déclarations du gouvernement qui indiquait avoir supprimé la pratique dangereuse de l'exploitation de l'or à partir des alluvions dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Les deux seconds prix ex aequo ont été décernés à Paul Shalala, du Zambia National Broadcasting Corporation, pour une enquête sur l'impact des investissements de multinationales qui pratiquent l'extraction sur la sécurité alimentaire du pays, et Victor Amadala, journaliste kényan, pour avoir démonté une superstition selon laquelle les parents de son pays doivent faire retirer les dents des nouveau-nés, sur le site kenyakidz.com.

L'équipe gagnante recevra un prix de 2000 euros et chacun des seconds prix recevra 1000 euros.

«Je suis très honoré, pour moi et mon équipe, de gagner ce prix pour ce travail», a réagi Edem Srem.

Emmanuel Hoog, PDG de l'Agence France-Presse et président de la Fondation AFP, a estimé que «ces jeunes reporters africains défendent les plus grandes valeurs du journalisme». «Ils aident aussi à promouvoir des vertus d'ouverture et de transparence dans les affaires publiques».

Les lauréats ont été choisis par un jury constitué de personnalités des médias africains et présidé par Eric Chinje, le directeur général de l'African Media Initiative (AMI), association qui regroupe des dirigeants de centaines de groupes de médias en Afrique.

«J'espère que ce prix incitera les journalistes africains à plus d'intégrité et d'excellence», a indiqué M. Chinje.

La Fondation AFP, organisme qui dispense des formations aux journalistes des pays en développement, a lancé en 2012 le premier projet indépendant de vérification des faits sur le continent, le site africacheck.org, administré depuis l'université de Witwatersrand à Johannesburg.

Depuis sa création, des dizaines d'enquêtes et de rapports ont été publiés, sur des sujets allant des faux remèdes médicaux à l'impact des tarifs de l'électricité sur les pauvres, ou à celui du contrôle des armes à feu sur le taux d'homicides.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer