JoeyStarr refoulé aux douanes: nouvelles précisions

JoeyStarr... (PHOTO CARIBBEAN DANDEE, FOURNIE PAR SPECTRA)

Agrandir

JoeyStarr

PHOTO CARIBBEAN DANDEE, FOURNIE PAR SPECTRA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le célèbre rappeur et comédien français Didier Morville, alias Joey Starr, a été refoulé mercredi soir à l'aéroport de Dorval. Aux FrancoFolies de Montréal, soit au Métropolis,  il devait se produire jeudi soir avec les artistes du  plateau Caribbean Dandee, puissant sound system fondé sur le hip hop, le dancehall, le soca et l'électro. Ainsi donc, les festivaliers ont dû se rabattre sur un modeste DJ set présenté au Savoy du Métropolis.

Il était  22h30 et DJ Pone mixait du hip-hop depuis un moment, fort bien d'ailleurs. Une centaine de danseurs s'esbaudissaient sans frustration aucune, comme si rien ne s'était passé. Enfin presque : des huées timides ont été entendues lorsqu'on a rappelé au public que Joey Starr n'avait pu se rendre au pays, sans plus. Très rapidement, on est retourné à cette ambiance  de discothèque improvisée qui, au moment d'écrire ces lignes, serait peut-être assortie d'interventions rap.

Qu'a motivé, au juste, cette interdiction des douanes canadienne de laisser séjourner Joey Starr au Canada ?

Sur le compte Instagram du MC parisien, la raison officielle est photographiée, soit l'alinea 36(1)b de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés : «... du fait qu'il y a des motifs raisonnables de croire qu'il est un résident permanent ou un étranger qui est interdit de territoire pour grande criminalité parce qu'il a été déclaré coupable à l'extérieur du Canada d'une infraction qui, commis (sic) au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale punissable d'un emprisonnement maximal d'au moins dix ans...»

On sait, effectivement, que Joey Starr a un lourd casier judiciaire.

En France, il fut condamné entre autres pour l'agression physique d'une hôtesse de l'air,  pour coups et blessures volontaires infligés à son ex Jennifer Galin, pour coups portés à Leïla Dixmier (la mère de ses deux premiers fils), pour avoir frappé et postillonné des gendarmes qui tentaient de s'interposer dans une bagarre avec son ancien garde du corps. Sa plus récente condamnation, cette fois en Belgique, a été rendue publique au début de juin : 15 jours de prison avec sursis et  300 euros d'amende pour «rébellion et outrage envers des policiers», gestes posés lors d'une virée nocturne à Liège en 2103.

Les FrancoFolies de Montréal avaient tout de même pris le risque d'inviter Joey Starr, notamment parce qu'il avait déjà traversé la frontière canadienne.

« Dans un autre billet, posté cette nuit, JoeyStarr confie son étonnement face à cette décision de dernière minute, précisant qu'il était «déjà venu au Canada auparavant». «Le zèle est un cancer», commente t-il.» a rapporté Le Figaro, au petit matin de jeudi.

Pas de Joey Starr à Montréal, donc. Le spectacle de Carribbean Dandee fut annulé, quoique « les programmateurs des Francos ont ajouté à l'horaire de jeudi une soirée sound system tout à fait gratuite au Savoy du Métropolis, ce soir (jeudi) dès 21 h, avec certains des artistes de la soirée initialement prévue : DJ Pone, Nathy (Tüco) et B.A.G.A.R.R.E. »

« Nous ne craignons pas la grogne des festivaliers, puisque ce spectacle était loin d'être complet. Pour l'instant, nous n'avons reçu aucun retour des festivaliers à ce propos. Les détenteurs de billets pour le spectacle annulé pourront toutefois être remboursés - aux points d'achat seulement », a indiqué Élise Casavant, relationniste aux FrancoFolies, au début de l'après-midi.

Au Savoy du Métropolis, force était d'observer jeudi, la grogne n'était pas tangible à l'orée de la nuit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer