Festival de la chanson de Granby: têtes multiples francos

Les soeurs Boulay, que l'on voit ici lors... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

Les soeurs Boulay, que l'on voit ici lors du grand spectacle de la fête nationale sur la place des Festivals, seront du Festival de la chanson de Granby, où elles reprendront des classiques du répertoire québécois.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival de la chanson de Granby revient avec son important volet concours et des têtes d'affiche établies dont Sally Folk, Marjo, Tire le coyote et la porte-parole Isabelle Boulay. C'est sans compter un grand hommage à Dédé Fortin et le traditionnel spectacle où seront reprises des grandes chansons du répertoire québécois. Tour d'horizon de ce festival aux têtes multiples.

L'anecdote est connue. Safia Nolin jouait avec le groupe accompagnateur du Festival international de la chanson de Granby (FICG) quand le prolifique réalisateur Philippe Brault a remarqué son talent au point d'en refiler le tuyau à l'étiquette Bonsound, qui gère depuis la carrière de l'estimée auteure-compositrice-interprète.

«Je m'en souviens. Je suis allée par hasard à la répétition et j'ai pleuré en voyant Safia», relate Pierre Fortier, directeur général et artistique du FICG.

Détrompez-vous, le Festival de la chanson de Granby n'a rien à voir avec l'École de la chanson de Granby. Les deux événements comportent néanmoins un volet éducatif.

Près de 200 personnes s'inscrivent, bon an, mal an, au concours du FICG, qui se targue d'être le plus important de la francophonie en Amérique du Nord. Celui qui a sacré les Lisa LeBlanc, Patrice Michaud, Alexandre Désilets et Isabelle Boulay - porte-parole cette année - dans les différents volets (interprète, groupe, auteur-compositeur). Celui qui a vu passer depuis 47 ans les Luc De Larochellière, Luce Dufault, Lynda Lemay, Marie-Jo Thério, Véronic DiCaire, Jean-François Breau, Dumas, Kaïn, Pierre Lapointe, Alex Nevsky et Karim Ouellet.

«Pendant 10 jours, nous faisons 130 auditions», précise Pierre Fortier, directeur général et artistique du FICG.

Un artiste ou un artisan connu (disons Gaëlle, Guillaume Beauregard ou la metteure en scène Brigitte Poupart) transmet alors des commentaires constructifs aux participants. Ce parrainage d'artistes est précieux à long terme. Un exemple? Alex Nevsky y a rencontré Yann Perreau, qui a réalisé son premier album.

Perfectionnement

À l'étape suivante, il reste 24 demi-finalistes (dont quelques-uns de l'extérieur du Québec). Au mois de juin, ils font un stage de perfectionnement suivi au mois d'août d'une formation intensive avant le début du festival. Dans la cuvée de cette année, on retrouve notamment Mehdi Cayenne et Lydia Képinski, dont nous avons déjà parlé dans La Presse.

«Rendus là, nous travaillons surtout le show», précise Pierre Fortier, qui s'amuse à imposer une reprise aux demi-finalistes, en plus de leur faire traduire une chanson de l'anglais au français.

Un public fidèle assiste aux quatre soirées des demi-finales et est invité à voter. Voilà pour le volet concours du festival, qui s'ajoute aux spectacles des têtes d'affiche et aux vitrines avec des professionnels de l'industrie (d'ici et d'Europe).

Dédé Fortin

À voir cette année, Sally Folk, Sarah Toussaint-Léveillé, Marjo, Sébastien Lacombe, Blé, Rosie Valland, Saratoga, Tire le coyote et plusieurs artistes de France (Pomme, Chloé Lacan, Jules).

«Nous présentons aussi La messe à Dédé Fortin, un spectacle auquel je pense depuis cinq ans, se réjouit Pierre Fortier. Ce n'est pas un show des Colocs, mais un hommage à Dédé Fortin», précise-t-il. Y prendront part 18 artistes, dont Isabelle Boulay, Rémi Chassé, Sarah Bourdon, Loco Locass, Marc Déry, Mara Tremblay, Salomé Leclerc, Antoine Gratton et Pierre Kwenders.

Le jeudi 25 août revient le spectacle 30 succès - 16 voix. Isabelle Boulay, Michel Rivard, Boom Desjardins, Mario Pelchat, Les soeurs Boulay, Caroline Savoie, Élage Diouf et une dizaine d'autres artistes reprendront des classiques du répertoire québécois.

L'an dernier, 44 000 personnes ont fréquenté le Festival international de la chanson de Granby, contre 4000 il y a 10 ans. Un beau long chemin parcouru.

«Et c'est 100 % francophone», se félicite Pierre Fortier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer