Sylvain Neuvel: dans une galaxie près de chez vous

Avant de connaître le succès avec sa trilogie... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE)

Agrandir

Avant de connaître le succès avec sa trilogie de science-fiction Les dossiers Thémis, Sylvain Neuvel avait envoyé son manuscrit à 50 éditeurs nord-américains et reçu autant de refus.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Salon du livre de Montréal 2016

Arts

Salon du livre de Montréal 2016

Découvrez nos entrevues avec les écrivains et les moments forts du Salon du livre de Montréal 2017. »

Sylvain Neuvel a la tête dans les étoiles... mais aussi les deux pieds bien sur terre. Ce qu'il vit actuellement est l'équivalent de gagner le gros lot. « J'ai incroyablement de chance », dit l'auteur de la trilogie de science-fiction Les dossiers Thémis, qui sera adaptée en série télé et produite par Sony.

« Quand j'ai commencé à écrire le premier tome [Le sommeil des géants], c'était une excuse pour raconter une histoire d'extraterrestres à mon fils qui m'avait demandé de lui faire un robot-jouet », dit Neuvel, qui vit à Pointe-Saint-Charles avec sa conjointe et son garçon de 7 ans.

Voilà deux ans à peine, ce traducteur montréalais était un illustre inconnu dans le monde littéraire anglophone, comme dans le milieu québécois. Aujourd'hui, il est la coqueluche de la littérature de science-fiction.

En entrevue avec La Presse cette semaine, en marge du Salon du livre où il rencontrera le public aujourd'hui, Sylvain Neuvel raconte sa belle histoire sans épanchements. Il juge exagérée l'expression « conte de fées », que les médias utilisent pour qualifier son succès. « Je vivais très bien comme traducteur avant que le succès me tombe dessus », nuance-t-il.

Quand même. En 2014, après avoir envoyé son manuscrit à 50 éditeurs nord-américains et reçu autant de refus, Neuvel aurait bien pu jeter l'éponge.

« J'ai dit à ma blonde : "Je vais publier mon roman à compte d'auteur. Si personne n'en veut, j'entreposerai les boîtes d'exemplaires dans le sous-sol." »

- Sylvain Neuvel

L'auteur décide d'envoyer son manuscrit à la rédaction de Kirkus Reviews, dans une ultime tentative de faire parler de son oeuvre... Et Kirkus en publie une critique dithyrambique en ligne : « A stellar debut novel !  », écrit-on d'entrée de jeu.

Puis tout déboule : « À Hollywood, la peur de passer à côté de quelque chose, c'est très fort, dit-il. L'agence qui représente John Grisham a fait une enchère avec toutes les grandes maisons d'édition. En l'espace de six semaines, j'ai eu un contrat avec Del Rey [une division de Random House] à New York pour une série de livres ; un autre avec Sony pour une adaptation à l'écran ; des droits internationaux dans une vingtaine de pays ; et le roman a été dans le top 10 des meilleurs livres de science-fiction de 2016 choisis par les lecteurs du site Goodreads... »

UN PARCOURS SURRÉALISTE

De dropout à auteur à succès, le parcours de Sylvain Neuvel est surréaliste. Né à L'Ancienne-Lorette, il quitte l'école secondaire à 15 ans pour devenir... journaliste (pour des hebdos locaux à Québec). Le jeune homme voyage ensuite et fait divers boulots : vendeur de glace en Californie, de meubles en Ontario, décontamination de sols, ingénieur en informatique. Il retourne aux études et obtient un doctorat en linguistique de l'Université de Chicago. Il finira par trouver son port d'attache dans la métropole, où il est actionnaire de la boîte de traduction MOZ et y travaille toujours.

« La science-fiction est une excuse pour aborder des sujets sérieux de la vie, dit-il, mais avec recul et sans débordements émotifs. Même si on fait une histoire avec des personnages bleus qui ont des tentacules et vivent sur une autre planète, ça restera toujours une exploration de l'âme humaine. »

« L'anticipation demeure une excuse pour parler de nous, ici et maintenant. Parce qu'on ne connaît rien d'autre. »

- Sylvain Neuvel

Il faut aussi être un grand rêveur devant l'Éternel.

« Mon enfant intérieur est encore très présent. À 43 ans, je collectionne des jouets et figurines de Star Wars et Battlestar Galactica, entre autres séries. J'ai même un mur de figurines dans la salle de lavage. Pour y accéder, on doit emprunter le corridor de l'Étoile de la mort avec des panneaux qui indiquent la laveuse et la sécheuse. » 

Dur, dur d'être papa ?

_____________________________________________________________________________

Les deux premiers tomes des Dossiers Thémis (Le sommeil des géants et L'éveil des dieux) sont publiés en français aux éditions Le Livre de Poche.

L'auteur est au Salon du livre samedi, de 16 h 30 à 18 h 30, au stand du Livre de poche (117).




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer