Michel de Broin: construire des châteaux... dans le ciel de Toronto

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si vous allez à Toronto d'ici au 30 novembre, ne manquez pas la visite, chaque vendredi, de l'oeuvre Castles Made of Sand, de Michel de Broin, installée au 68étage du gratte-ciel de la Banque de Montréal. Une expérience unique puisque l'artiste visuel montréalais y présente en plein ciel sa machine à construire des châteaux de sable...

Michel de Broin vient d'inaugurer une oeuvre d'art public dans un parc du Luxembourg, en Europe. Intitulée Dendrite, sa sculpture a été vite adoptée par les enfants. Il y a aussi une touche d'enfance dans l'oeuvre Castles Made of Sand que l'artiste de 46 ans expose à Toronto. Mais elle révèle avant tout beaucoup de génie, de réflexion et de recherche.

Avec son initiative BMO Project Room, la Banque de Montréal donne, chaque année, carte blanche à un artiste pour qu'il crée une oeuvre dont elle finance la production. Elle a retenu, il y a trois ans, le projet de Michel de Broin d'inventer une machine à châteaux de sable et de la présenter dans son Project Room.

De Broin a travaillé deux ans sur sa machine qui produit et détruit des châteaux de sable en continu. L'idée lui est venue quand il a constaté que le gratte-ciel de BMO dominait Toronto et les abords du lac Ontario. Une position qui rappelle celle d'un château de sable sur une plage.

Le groupe bancaire canadien, très intéressé par l'art contemporain (il finance actuellement les activités de la galerie Power Plant, dans la Ville Reine), a fait preuve d'ouverture par rapport au projet de Michel de Broin. Car son château de sable est, in fine, une représentation de la banque elle-même. Or, une banque se voit en général plutôt comme un château fort, stable, puissant et protecteur. Ici, le château est fragile et finalement détruit. Du coup, Castles Made of Sand brouille un peu l'image de stabilité de la banque.

Un château créé par visite

Lors de notre visite, la commissaire associée du BMO Project Room, Elisa Coish, a activé la création d'un château. Une réserve située à une extrémité de la machine fournit le sable qui, humidifié, est déposé sous la forme d'un cône sur un tapis roulant. Le tapis se met en marche pour placer le tas de sable au niveau de bras mécaniques. Ceux-ci le pressent dans un moule d'acier qui donne au sable le gabarit d'un château avec ses parois crénelées malheureusement pas toujours bien formées.

En effet, du taux d'humidité du sable (fixé par une sonde) dépendent la finesse des détails et la solidité du château. Cela dit, l'architecture éphémère va de toute façon sécher et commencer à s'effondrer sur elle-même après quelques heures. La machine avale alors le château avant d'en créer un nouveau avec le sable recyclé.

La formation des châteaux est ajustée sur l'heure des deux marées quotidiennes. Normal. Ce sont souvent les marées qui détruisent les châteaux des enfants sur les plages...

Un travail de génie

Castles Made of Sand a nécessité de la part de Michel de Broin des connaissances et des aptitudes en mécanique et en électricité, mais aussi en mécanique des fluides, en hygrométrie et en programmation informatique.

«Chaque rouage et chaque élément de la machine doivent fonctionner les uns avec les autres, dit-il. Le problème est de tout assembler! Cela nécessite beaucoup d'ajustements.»

L'artiste bricoleur a su s'entourer de spécialistes qui l'ont aidé à construire les cinq prototypes de sa machine. Une machine qui les a étonnés puisqu'elle crée un objet avant de le détruire. «Les ingénieurs me trouvent un peu louche!», dit-il.

Après le 30 novembre, Michel de Broin rapatriera son oeuvre au Québec et essaiera de la faire circuler. «C'est un travail de recherche que j'ai envie de poursuivre, dit-il. Et je vais encore travailler avec le sable, car c'est un matériau qui m'intéresse.» 

Pour faire une visite, il faut prendre rendez-vous sur le site web de l'oeuvre, en envoyant un courriel à curator@castles-made-of-sand.ca ou encore en téléphonant au 416 867-5290. Les visites guidées par la commissaire Dawn Cain ou la commissaire associée Elisa Coish ont lieu tous les vendredis. 

______________________________________________________________________________

Au BMO Project Room, BMO Bank of Montreal (302 Bay Street, 68e étage, Toronto), jusqu'au 30 novembre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer