Une exposition consacrée à Emily Carr à Londres

Emily Carr est bien connue pour ses oeuvres... (Photo JONATHAN HAYWARD, Archives PC)

Agrandir

Emily Carr est bien connue pour ses oeuvres post-impressionnistes dépeignant les forêts de la côte ouest et des villages autochtones isolés.

Photo JONATHAN HAYWARD, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
VICTORIA

Les toiles aux images troublantes des villages autochtones de la côte ouest et des forêts pluviales de la Colombie-Britannique d'Emily Carr apparaîtront sous peu dans la même galerie d'art qui abrite les collections de maîtres tels que Rembrandt, Gainsborough et Rubens.

La Dulwich Picture Gallery de Londres, fondée en 1811, tient à partir du 1er novembre une exposition de six mois intitulée From the Forest to the Sea: Emily Carr in British Columbia.

Il s'agira de la première exposition consacrée à Emily Carr au Royaume-Uni, et 25 de ses oeuvres seront prêtées à la galerie par le Royal B.C. Museum de Victoria.

Le chef de la direction du musée de Victoria, Jack Lohman, a indiqué que la toile maîtresse de l'exposition serait le portrait du village de Haida Gwaii au début du 20e siècle intitulé Tanoo, Queen Charlotte Islands.

M. Lohman a évalué que l'exposition serait vue par plus d'un million de personnes.

Un musée à la maison de Victoria où Emily Carr a vécu et une sculpture en bronze au centre-ville la montrant avec son singe domestique et son chien célèbrent le patrimoine qu'elle laisse à la capitale de la Colombie-Britannique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer