Musée Grévin: Guylaine Tremblay et Georges St-Pierre immortalisés

Le champion du monde de l'UFC, Georges St-Pierre,... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Le champion du monde de l'UFC, Georges St-Pierre, verra sa statue de cire placée près de l'une de ses idoles, Wayne Gretzky.

Photo: Alain Roberge, La Presse

Deux nouvelles personnalités font leur entrée au musée Grévin Montréal: Guylaine Tremblay et Georges St-Pierre. Hier, ils rencontraient pour la première fois l'équipe de conception. Cette dernière retournera dans ses ateliers de création à Paris pour créer les deux statues de cire, qui devraient être inaugurées au Québec d'ici la fin de l'année.

C'est l'Académie Grévin Montréal, présidée par Marc Laurendeau, qui désigne deux fois par an les personnalités élues. «D'après une liste de suggestions des personnalités canadiennes qui pourraient faire leur entrée, l'Académie fait son choix, explique Béatrice de Reyniès, directrice de Grévin International. Georges St-Pierre a été élu par 100% des membres. C'est un candidat idéal, puisque c'est une personnalité internationale qui vient du Québec.»

Pour être un choix de rêve pour l'Académie, Béatrice de Reyniès dit qu'il faut que la personnalité soit très aimée du grand public et «que les visiteurs puissent la reconnaître le plus vite possible». Ce qui est le cas de Georges St-Pierre.

Avec sa musculature, ses cheveux rasés et sa ceinture de champion du monde de l'UFC, la directrice du Musée croit que les visiteurs reconnaîtront en une fraction de seconde la statue de cire. «Puisqu'il sera torse nu, une des difficultés pour sa statue sera de bien faire ses muscles», dit-elle.

Le principal intéressé était bien sûr honoré de faire son entrée au musée. Alors que plusieurs mains s'activaient pour prendre ses mesures, il ne cachait pas sa fierté: «Je vais être installé dans la même pièce qu'une de mes idoles, Wayne Gretzky. C'est tout un honneur!»

Un petit velours

Même son de cloche du côté de Guylaine Tremblay: «Lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai immédiatement pensé à mes parents. Avec toutes les années d'inquiétude qu'ils ont vécues à se demander si j'allais travailler, je me suis dit qu'ils seraient tellement contents et fiers. C'est une façon pour moi de leur dire merci.»

Le musée Grévin Montréal, situé au cinquième étage du Centre Eaton, expose plus de 120 statues de cire. Guylaine Tremblay a confié qu'elle était heureuse d'être près de deux hommes qu'elle aime tout particulièrement, Barack Obama et René Lévesque.

«J'ai un petit kick sur les hommes politiques. Je dois l'avouer, ils m'impressionnent. Puisque je suis comédienne, les acteurs me font moins cet effet-là. Mais les politiciens..., souffle-t-elle avec le sourire. Ça me fait un petit velours d'être dans le même musée qu'eux.»

Georges St-Pierre retrouve sa partenaire de jeu du film Captain America, Scarlett Johansson.

«J'ai hâte que le film soit dans les salles de cinéma [la sortie est prévue le 4 avril]. J'ai vu des extraits, et c'est vraiment bon. C'est magnifique, je suis très content.»

Le retraité des arts martiaux mixtes ne cache pas son intérêt pour le métier d'acteur.

Qui sait, dans quelques années, les visiteurs du musée Grévin ne prendront peut-être pas uniquement des photos de l'ancien champion de l'UFC.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer