La Bourse de Tokyo rechute après le nouveau plongeon de Wall Street

À la clôture, le Nikkei des 225 valeurs vedettes... (PHOTO BEHROUZ MEHRI, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

À la clôture, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a lâché 2,32 % (-508,24 points) à 21 382,62 points après être tombé de 3,5 % au plus bas de la séance. Sur l'ensemble de la semaine, il a dégringolé de 8,13 %.

PHOTO BEHROUZ MEHRI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOKYO

La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse vendredi, à l'issue d'une de ses pires semaines depuis deux ans, secouée par les turbulences de Wall Street à l'unisson des autres marchés mondiaux.

À la clôture, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a lâché 2,32 % (-508,24 points) à 21 382,62 points après être tombé de 3,5 % au plus bas de la séance. Sur l'ensemble de la semaine, il a dégringolé de 8,13 %.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a cédé quant à lui 1,91 % (-33,72 points) ce vendredi, à 1731,97 points.

Sur le volet des changes, le yen, valeur refuge, s'est apprécié en séance par rapport à la veille, un mouvement défavorable à l'achat des titres de sociétés exportatrices japonaises : le dollar valait 108,96 yens, contre 109,64 yens la veille à la fermeture, tandis que l'euro fléchissait à 133,55 yens, contre 134,62 yens.

À New York, les indices ont chuté de nouveau jeudi, les investisseurs ayant été de nouveau saisis par une grande fébrilité, liée aux inquiétudes sur une remontée des taux d'intérêt américains après la publication d'une baisse surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis qui sont tombées à leur deuxième plus bas niveau en 45 ans.

Le Dow Jones a plongé de 4,15 %, et le S&P 500, qui regroupe les 500 plus grandes entreprises cotées aux États-Unis, a décroché de 3,75 %.

« Tant que les marchés américains ne se stabilisent pas, il est difficile de voir un changement d'humeur », a commenté Hikaru Sato, analyste de Daiwa Securities. « L'incertitude devrait continuer pour le moment, il faudra probablement un mois pour que les marchés s'ajustent », a-t-il dit à l'AFP.

« La chute des valeurs japonaises reflète la baisse des actions américaines, mais il n'y a pas de changement fondamentaux dans les performances des groupes japonais », a souligné de son côté Kyoko Amemiya, analyste marché à SBI Securities.

Sur le front des valeurs, le constructeur d'automobiles Nissan a chuté de 3,09 % à 1127,5 yens, après avoir de nouveau abaissé sa prévision annuelle de bénéfice opérationnel, conséquence du scandale de certifications révélé l'an dernier.

Ses concurrents ont fait un peu mieux, Toyota se repliant de 1,13 % à 7465 yens et Honda de 2,01 % à 3795 yens.

Nikon a clôturé à rebours de la tendance générale avec une action en hausse de 2,97 % à 2077 yens. Le fabricant d'appareils photo a relevé partiellement ses prévisions annuelles après un bond de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de son exercice.

Dans le même secteur, Olympus a cédé 0,48 % à 4115 yens, juste avant l'annonce de résultats en forte progression.

À noter, le bond du titre Shiseido (+4,48 % à 5962 yens), qui a confirmé jeudi soir ses bonnes performances, tandis que le spécialiste des textiles techniques et fibres de carbone Toray a fini de justesse dans le vert (+0,04 % à 1023 yens) après l'annonce, en cours de séance, d'un bénéfice net en petite hausse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer