L'emploi et le brut relancent le TSX

La solide création d'emplois en mars au Canada et une appréciation du prix du... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La solide création d'emplois en mars au Canada et une appréciation du prix du pétrole ont fait grimper la Bourse de Toronto de plus de 100 points, vendredi, tandis que le dollar canadien gagnait près d'un cent vis-à-vis du billet vert américain.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 130,29 points pour clôturer à 13 396,73 points. Le secteur de l'énergie a bondi de 2,9 % et celui des mines et métaux prenait 2,2 %.

Le huard a pour sa part pris 0,83 cent US à 76,91 cents US, après la publication de meilleures données que prévu sur le marché du travail du Canada, qui a vu la création nette de 40 600 emplois le mois dernier.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a bondi de 2,46 $ US à 39,72 $ US le baril, tandis que le prix du cuivre a gagné 1 cent US à 2,09 $ US la livre. Le prix du lingot d'or s'est apprécié de 6,30 $ US à 1243,80 $ US l'once.

Wall Street a légèrement monté vendredi, sans trouver de vrai soutien dans le fort rebond des cours pétroliers, l'ambiance restant timide juste avant la période des gros résultats d'entreprises : le Dow Jones a pris 0,20 % et le Nasdaq 0,05 %.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones a gagné 35 points à 17 576,96 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,32 points à 4850,69 points.

Le S&P 500, un indice élargi que de nombreux investisseurs jugent le plus représentatif, a avancé de 5,69 points, soit 0,28 %, à 2047,60 points.

Wall Street, qui avait nettement baissé la veille, a enregistré une séance hésitante, ouvrant en nette hausse pour ralentir ensuite et évoluer autour de l'équilibre.

« La Bourse est retombée et je crois que cela s'explique par des opérations de dernières minutes à l'approche de la saison officielle des résultats, lundi », a commenté Peter Cardillo, économiste en chef chez First Standard Financial. « Certains investisseurs récupèrent un peu de liquidités. »

Même si certains groupes annoncent déjà leurs résultats du premier trimestre, les entreprises majeures de Wall Street doivent encore le faire, et ce sera le géant de l'aluminium Alcoa qui en donnera le départ lundi, après la clôture.

Ce contexte, ainsi que le peu d'indicateurs américains annoncés depuis le début de la semaine, contribue à la prudence des investisseurs, au point qu'un bond des cours du pétrole n'a guère eu d'effet vendredi alors que leur évolution est souvent accompagnée par la Bourse depuis le début de l'année.

Parmi les valeurs, les magasins de vêtements Gap, qui ont fait part d'un recul de leurs ventes en mars, ont chuté de 13,8 %.

- Avec La Presse Canadienne




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer