Bourses: la Chine durcit ses règles sur des opérations financières

Les Bourses de Shanghai et de Shenzhen vont... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Les Bourses de Shanghai et de Shenzhen vont toutes deux relever à 100 %, contre 50 % auparavant, la somme dont doivent disposer les investisseurs pour des opérations sur marge, a annoncé l'opérateur du marché shanghaïen sur son compte de microblogues officiel.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SHANGHAI

La Chine va doubler le niveau des garanties financières exigées pour participer à des « opérations sur marge », une pratique permettant d'acheter des actions en empruntant la plus grosse partie des fonds nécessaires, ont indiqué vendredi les autorités, qui cherchent à limiter les violentes fluctuations des Bourses locales.

Les Bourses de Shanghai et de Shenzhen vont toutes deux relever à 100 %, contre 50 % auparavant, la somme dont doivent disposer les investisseurs pour des opérations sur marge, a annoncé l'opérateur du marché shanghaïen sur son compte de microblogues officiel.

Cela signifie donc que pour emprunter des fonds en vue d'acheter des actions, ils devront préalablement créditer leur compte d'une somme équivalant au montant qu'ils souhaitent emprunter.

Les « opérations sur marge » permettent d'acheter des actions en ne déboursant soi-même qu'une petite partie de la somme, le reste étant avancé par un courtier ou une firme financière - ce qui peut générer des bénéfices potentiellement substantiels pour l'investisseur.

Cette technique très populaire - mais risquée en cas de retournement des cours - a largement contribué à l'envolée spectaculaire des marchés chinois à partir de l'an dernier, avant d'accélérer le spectaculaire plongeon des indices cet été: la Bourse de Shanghai avait bondi de 150 % en un an, sur fond d'endettement massif, avant de lâcher environ 40 % en quelques semaines à partir de mi-juin.

« Il est nécessaire de baisser le niveau général d'endettement en vue de protéger les droits des investisseurs, de prévenir les risques systémiques [...] et d'encourager le développement durable du marché », a expliqué l'opérateur boursier dans son communiqué.

De fait, l'annonce de ce nouveau coup de vis des régulateurs intervient sur fond de reprise des marchés. Par rapport aux plus bas niveaux d'août, l'indice composite shanghaïen a rebondi d'environ 22 %.

Témoin du regain de l'engouement des investisseurs depuis un mois, après la douche froide de l'été, le volume d'endettement correspondant à des opérations sur marge pour les Bourses de Shanghai et de Shenzhen (chiffres cumulés) a grimpé de presque 30 % entre fin septembre et ce jeudi, à 1170 milliards de yuans (243,8 milliards de dollars), selon des chiffres officiels.

« À présent, les régulateurs veulent que les opérations sur marge se développent de façon ordonnée », commentait Wu Kan, un gestionnaire de fonds pour l'assureur JK Life à Shanghai, cité par Bloomberg News.

Cette décision « pourrait peser à court terme sur les marchés, mais à long terme, cela contribuera à diminuer la volatilité », abondait Gerry Alfonso, vendeur d'actions du courtier Shenwan Hongyuan.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer