Wall Street termine en nette hausse

Les indices poursuivaient leur rebond de la veille... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS)

Agrandir

Les indices poursuivaient leur rebond de la veille à l'ouverture, dopés par des comptes trimestriels jugés globalement de bon augure pour la santé de l'économie américaine.

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Wall Street a terminé en nette hausse mardi, rassérénée par des résultats d'entreprises encourageants, des données chinoises meilleures que prévu et l'espoir de mesures de relance monétaire en zone euro.

La Bourse de Toronto a enregistré de son côté un solide gain pour une quatrième séance de suite, appuyé en partie par la publication de bons résultats trimestriels de la part du transporteur ferroviaire Canadien Pacifique et par de nouvelles données sur la croissance économique en Chine.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié mardi de 0,44 cent US à 89,06 cents US.

------------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 547,71 / 209,94 (1,46%)
  • Dow Jones 16 614,81 / 215,14 (1,31%)
  • S&P 500 1 941,28 / 37,27 (1,96%)
  • NASDAQ 4 419,48 / 103,41 (2,40%)
-------------------

«Il semblerait que toutes les peurs qui avaient fait trembler les marchés la semaine dernière se soient évaporées pour laisser la place aux résultats d'entreprises, qui dans l'ensemble sont plutôt bons», a commenté William Lynch de Hinsdale Associates.

La publication trimestrielle applaudie d'Apple, qui détient la plus grosse capitalisation boursière au monde, a en particulier donné un grand coup de pouce aux indices (+2,72% à 102,47 dollars).

Cela a en tout cas permis de reléguer au second plan les chiffres plus décevants de groupes comme Coca-Cola (-6,03% à 40,68 dollars) et McDonald's (-0,63% à 91,01 dollars).

Le marché a aussi bénéficié d'un vent favorable soufflant des Bourses européennes, en forte hausse à la clôture, sur fond de spéculations sur de possibles mesures supplémentaires de la part de la Banque centrale européenne (BCE) pour relancer l'économie de la région.

Côté indicateurs, les opérateurs ont salué la hausse plus forte que prévu des reventes de logements anciens en septembre aux États-Unis, un bon signe pour le marché très surveillé de l'immobilier américain.

Ils ont également accueilli favorablement les chiffres sur la croissance chinoise, qui a ralenti moins que prévu au troisième trimestre (+7,3%).

Harley-Davidson en trombe 

Cet ensemble de nouvelles positives «a permis au S&P 500 de repasser au-dessus de la moyenne des 200 derniers jours», a noté Michael James, de Wedbush Securities. De quoi galvaniser des courtiers qui avaient été fortement ébranlés la semaine dernière par le passage pour la première fois depuis 2012 du S&P 500 sous ce seuil technique très surveillé par les investisseurs.

Parmi les autres résultats du jour figurait le géant des télécoms Verizon, qui a lui publié des chiffres en demi-teinte, avec une baisse de ses marges dans la téléphonie mobile (+0,43% à 48,69 dollars).

Le groupe de défense Lockheed Martin (-1,66% à 172,61 dollars) a de son côté été plombé par une baisse de son chiffre d'affaires.

Dans la publicité, le groupe Omnicom a fait lui mieux que prévu (+2,57% à 69,01 dollars).

Les investisseurs ont aussi accueilli chaudement les résultats supérieurs aux attentes du fabricant de motos Harley-Davidson (+7,31% à 62,65 dollars).

Le spécialiste de l'internet Yahoo!, dont la publication des comptes après la clôture étaient très attendus, a avancé de 2,27% à 40,17 dollars.

Le groupe de produits de grande consommation Kimberly-Clark, qui va supprimer 1.100 à 1.300 emplois d'ici fin 2016 dans le cadre d'un plan de restructuration, a pris 2,95% à 111,23 dollars.

La chaîne de magasins de bureautique Staples a gagné 1,30% à 12,46 dollars, après avoir fait état de l'ouverture d'une enquête interne sur une possible cyberattaque dont elle aurait été victime.

Le service américain de messagerie UPS, qui va augmenter en moyenne ses prix de 4,9% après les fêtes de fin d'année en Amérique du Nord, a progressé de 2,72% à 100,75 dollars.

Le marché obligataire a reculé. Signe d'une demande moindre, le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,208% contre 2,181% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,984% contre 2,959% à la précédente clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer