Wall Street aborde le week-end en légère hausse

Wall Street a fini en légère hausse vendredi après la parution de chiffres... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini en légère hausse vendredi après la parution de chiffres jugés encourageants sur le moral des ménages américains, le secteur technologique étant marqué par une forte volatilité.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse elle aussi, les opérateurs étant convaincus que la Chine mettra en place certaines mesures pour contrer son ralentissement économique. Mais les plus récents résultats trimestriels du fabricant de téléphones intelligents BlackBerry n'ont pas su impressionner les investisseurs.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,23 cent US à 90,42 cents US.

-------------------------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 260,72 / 81,88 (0,58%)
  • Dow Jones 16 323,06 / 58,83 (0,36%)
  • S&P 500 1 857,62 / 8,58 (0,46%)
  • NASDAQ 4 155,76 / 4,53 (0,11%)
-------------------------------

Après un début de séance en fanfare, les indices affichant de nettes hausses, le marché des actions new-yorkais a terminé la séance et la semaine en hausse timide.

«L'on s'approche de la fin du mois et du trimestre et les gérants de fortune procèdent à des ajustements de portefeuilles», ce qui participé au rééquilibrage des indices en fin de séance, a commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

D'autre part, le départ tonitruant du Nasdaq dans la matinée a rapidement perdu de son élan, tiré notamment à la baisse par les valeurs biotechnologiques, déjà visées par des mouvements de ventes en début de semaine, ont remarqué les experts de Briefing.com.

Biogen a chuté de 5,05% à 294,12 dollars, Alexion Pharmaceuticals a lâché 1,11% à 149,42 dollars et AbbVie 1,32% à 50,98 dollars.

Le secteur technologique dans son ensemble a fait l'objet d'échanges très volatils cette semaine, certains investisseurs craignant une petite surchauffe de ses valeurs.

De «relativement bonnes» nouvelles aux États-Unis, au lendemain de la révision à la hausse de la croissance américaine au dernier trimestre 2013, ont toutefois aidé le marché à finir la semaine en territoire positif, a relevé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Malgré un hiver redoutable, les revenus des ménages américains ont augmenté de 0,3% en février, soit légèrement plus qu'attendu. Les dépenses de consommation ont progressé comme prévu au même rythme.

Renforçant la bonne humeur des opérateurs, le repli du moral des consommateurs américains en mars est ressorti moins prononcé que précédemment annoncé, selon une estimation finale.

Les indices de la place new-yorkaise ont aussi profité «des espoirs concernant la mise en place de mesures de soutien (de l'économie) en Chine», ont noté les experts de la maison de courtage Charles Schwab.

Le premier ministre chinois Li Keqiang a indiqué dans un discours que son gouvernement n'hésiterait pas à agir pour soutenir la croissance.

Les investisseurs pariaient également sur l'adoption de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE) qui se réunit jeudi, dans un contexte de faible inflation en zone euro.

Le secteur énergétique en forme 

Dans un contexte de tensions persistantes entre les pays occidentaux et Moscou et d'un risque de perturbation de l'approvisionnement en matières premières russes, le secteur énergétique américain «continue à très bien marcher», malgré son exposition à la Russie, a noté M. Blicksilver.

Portant le Dow Jones, les titres de ExxonMobil et de Chevron ont respectivement gagné 1,52% à 97,70 dollars et 0,71% à 118,50 dollars.

Le fabricant de mobiles canadien en difficulté BlackBerry, a finalement chuté de 7,07% à 8,41 dollars, après avoir démarré la séance sous de biens meilleurs auspices. Le groupe reste dans le rouge mais ses pertes trimestrielles ajustées par action étaient moins importantes qu'escompté.

Le titre CBS Outdoor Americas, coté sous le symbole «CBSO», a fait de bons débuts à Wall Street vendredi (+5,36%, à 29,50 dollars).

Le constructeur automobile General Motors, qui a décidé d'interrompre la vente de certaines Chevrolet Cruze a pris 0,64% à 34,73 dollars.

Wal-Mart a lâché 0,17% à 76,01 dollars. Il poursuit de nouveau en justice l'émetteur de cartes bancaires Visa (-1,71% à 212,09 dollars) qu'il accuse de lui avoir imposé pour 5 milliards de dollars de frais abusifs pendant huit ans.

Le géant américain de l'aluminium Alcoa, qui a annoncé des réductions de sa production au Brésil, a lâché 0,87% à 12,48 dollars.

Le marché obligataire a reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a avancé à 2,712% contre 2,672% jeudi soir, et celui à 30 ans à 3,544% contre 3,510% à la précédente clôture.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer