L'industrie du cannabis dopée en Bourse par le Colorado

La plus importante progression a été enregistrée par... (Photo archives PC)

Agrandir

La plus importante progression a été enregistrée par la société MediSwipe, qui fournit des systèmes de paiement à l'industrie médicale.

Photo archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Des entreprises liées à l'industrie du cannabis ont vu leurs actions bondir jeudi aux États-Unis, au lendemain de l'entrée en vigueur de la vente libre de marijuana dans l'État du Colorado.

La plus importante progression a été enregistrée par la société MediSwipe qui fournit des systèmes de paiement à l'industrie médicale et a récemment ouvert une coopérative dans le Colorado pour cibler directement les acteurs de la filière cannabis.

Son action, échangée sur les marchés de gré à gré, gagnait dans l'après-midi près de 70%, à environ 19 cents, par rapport à mercredi, jour de l'ouverture des premiers «coffee shops» dans le Colorado.

MediSwipe cherche également à s'implanter dans l'État de Washington où l'usage récréatif du cannabis a été lui aussi légalisé mais où les premiers magasins n'ouvriront pas avant le printemps.

Fabricant d'équipements dédiés à la culture du cannabis (lampes...), GreenGro Technologies voyait, lui, son action monter de plus de 50% jeudi pour atteindre le niveau encore très modeste d'environ 6,7 cents.

L'action de la société Hemp, engagée dans la culture industrielle du cannabis et dans la vente de graines à des fins alimentaires, bondissait elle aussi de plus de 50%... à 3 cents.

Cet intérêt des investisseurs peut s'expliquer par le potentiel du marché du cannabis qui pourrait peser 10 milliards de dollars par an d'ici cinq ans aux États-Unis contre environ 2 milliards en 2014, selon une récente étude du cabinet d'études ArcView.

Peu réglementé et encore embryonnaire, le secteur est toutefois propice aux malversations et aux manipulations de cours pouvant flouer les investisseurs.

En août, une des autorités en charge de la régulation financière aux États-Unis, la Finra, a mis en garde contre de possibles escroqueries «pump and dump» consistant à faire monter le cours d'une action sur la base de fausses informations afin de les revendre ensuite à un prix artificiellement élevé.

Depuis le 1er janvier, les consommateurs âgés de plus de 21 ans peuvent acheter légalement jusqu'à 28 grammes de cannabis dans le Colorado.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer