UPS dépasse les attentes et se prépare pour les Fêtes

Les sociétés de messagerie, UPS en tête, avaient... (Photo archives Associated Press)

Agrandir

Les sociétés de messagerie, UPS en tête, avaient été mises en cause l'an dernier pour leur incapacité à livrer à temps les cadeaux de Noël.

Photo archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe américain de messagerie United Parcel Service (UPS) a confirmé vendredi ses prévisions annuelles après avoir dépassé les attentes au troisième trimestre et se dit prêt alors qu'approche la période cruciale des fêtes de fin d'année.

De juillet à septembre, le bénéfice net a augmenté de 10,7 % sur un an à 1,21 milliard de dollars, et le bénéfice par action, la référence à Wall Street, a dépassé de 3 cents la prévision moyenne des analystes, à 1,32 dollar.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 5,7 % à 14,29 milliards de dollars, quand le marché s'attendait à le voir atteindre 14,20 milliards.

Les volumes d'expédition ont augmenté de 6,9 % à 1,1 milliard de dollars.

Les recettes des envois de paquets aux États-Unis ont grimpé de 5,3 % à 8,7 milliards de dollars et de 5,5 % à 3,2 milliards à l'international.

Fort de cette performance, UPS a réitéré ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Il table sur un bénéfice par action de 4,90 à 5 dollars.

Alors qu'approche les fêtes de fin d'année, UPS réaffirme aussi qu'il a débloqué une enveloppe supplémentaire de 175 millions de dollars, venant s'ajouter à une précédente de 500 millions de dollars, pour renforcer ses capacités et éviter la mésaventure de 2013.

Les sociétés de messagerie, UPS en tête, avaient été mises en cause l'an dernier pour leur incapacité à livrer à temps les cadeaux de Noël.

Elles n'avaient en effet pas eu les capacités suffisantes, notamment aériennes, pour faire face à un afflux d'expéditions de dernière minute lié à une forte croissance des ventes en ligne, un phénomène aggravé par une météo très rigoureuse qui avait perturbé les transports.

Vendredi, le rival de FedEx a dit s'attendre à une hausse des volumes de paquets à livrer pour les Fêtes, dont une augmentation de 11 % sur un an pour le seul mois de décembre.

Il a recruté jusqu'à 95 000 saisonniers pour éviter tout couac. Le rival de FedEx compte solidifier ses opérations le jour suivant la fête de Thanksgiving, le 27 novembre, qui donne traditionnellement aux États-Unis le coup d'envoi des ventes de fin d'année.

United Parcel Services va aussi améliorer ses technologies de communication avec ses clients et de traçage de paquets.

«Nous nous attendons à une autre saison chargée», a déclaré le directeur général David Abney, cité dans le communiqué. Mais «notre réseau est fin prêt».

À Wall Street, le titre gagnait 1,31 % à 101,80 dollars dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer