Le CN reprend les négociations avec le syndicat Unifor

Le Canadien National (T.CNR) et Unifor sont revenus à la table... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Canadien National (T.CNR) et Unifor sont revenus à la table des négociations, dimanche, à quelques heures de la fin de l'ultimatum de l'entreprise envers ses quelque 5000 employés.

Dans une déclaration, la direction du CN a dit espérer pouvoir conclure une entente ou persuader le syndicat d'accepter une procédure d'arbitrage. Les discussions de dimanche n'ont pas permis d'en arriver à un accord, mais elles se poursuivront tôt lundi matin à Ottawa.

Vendredi, la société ferroviaire avait annoncé son intention de mettre en lock-out les 4800 membres d'Unifor travaillant au CN à compter de 23 h, lundi. Le syndicat, qui avait indiqué qu'il commencerait à tenir des votes de grève la semaine prochaine, a rejeté l'ultimatum du CN.

Le 16 février, le syndicat des Teamsters a conclu un accord avec le Canadien Pacifique après une grève d'un jour de ses membres. L'accord a permis d'apporter plusieurs améliorations, notamment en ce qui concerne la sécurité ferroviaire et les conditions de travail. L'entente a été conclue après que le gouvernement fédéral eut menacé de faire adopter une loi spéciale pour mettre fin à la grève au CP.

Un communiqué publié dimanche par la ministre fédérale du Travail, Kellie Leitch, ne donne toutefois aucun indice d'une action en ce sens dans les négociations au CN. La déclaration indique seulement que Mme Leitch est en contact avec les deux parties et qu'elle accueille favorablement la reprise des discussions.

Selon la ministre, les deux parties ont promis que le transport de passagers sur la ligne de trains de banlieue Montréal-Deux-Montagnes ne serait pas perturbé par un éventuel arrêt de travail.

«Les services de trains de l'AMT continueront d'être offerts dans la région métropolitaine de Montréal sans interruption», a assuré Mme Leitch.

Le conflit concerne les employés de bureau, de la mécanique et de l'intermodal représentés par Unifor.

«Le CN a rencontré les dirigeants d'Unifor pendant plusieurs heures aujourd'hui, à Ottawa, en présence de conciliateurs chevronnés du gouvernement fédéral, mais, malheureusement, il n'a pas pu entièrement trouver un terrain d'entente avec le syndicat en vue d'un règlement négocié», a déclaré dans un communiqué le président-directeur général du CN, Claude Mongeau.

«Les parties reprendront les discussions demain matin à Ottawa. Nous réaffirmons que l'arbitrage pourrait être le meilleur moyen pour éviter un conflit de travail avec les membres d'Unifor demain soir.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer